La pongiste Caroline Ramasawmy a remporté  la semaine dernière son premier tournoi national, au Centre de tennis de table à Beau-Bassin. Elle a battu en finale du Strike City Bagatelle Open Ruqqayah Kinoo sur le score de 3-1. Wassiim Gukhool, pour sa part, a facilement pris le dessus sur Allan Arnachellum en finale masculine.
Les choses n’étaient pas forcément évidentes pour Ramasawmy, qui a attendu un moment avant de soulever son premier trophée chez les seniors. « Après tant d’années dans le tennis de table, je gagne mon premier titre. Il faut vraiment le savourer », dit-elle. Avant d’en arriver là, elle aura vécu, depuis son retour de Chine, où elle a échoué contre Pratna Jalim. « Cela fait longtemps que j’attendais une victoire. J’ai vraiment été la chercher celle-là. »
En finale contre Ruqqayah Kinoo, « une joueuse qui me pose problème », les choses sont allées comme elle le souhaitait. « Je ne me suis pas posé de question. J’ai pris le match comme il venait. » À l’arrivée, une victoire en quatre sets, dont un seul laissé à l’adversaire (11-8, 4-11, 11-9, 11-6). « C’est une immense satisfaction pour moi. J’ai perdu la dernière finale de justesse contre Pratna 3-2. En plus, j’ai eu un mauvais début de compétition, j’ai perdu un match en poule. C’était vraiment compliqué. »
À la joie d’avoir pu remporter son premier trophée, elle ajoute la satisfaction d’avoir pris une revanche sur Jalim en demi-finale. « J’ai gagné le match 3-1. Je suis d’autant plus heureuse puisque j’ai toujours atteint au minimum les demis. Et je passais toujours à côté de mes finales », se souvient-elle.
Chez les garçons, on pourrait tout aussi bien dire que Wassiim Gukhool n’a pas changé ses habitudes. En finale, il n’a pas eu à se forcer pour venir à bout d’Allan Arnachellum, sur le score de 3-0 (11-6, 11-3, 11-9). Arnachellum revenait par ailleurs d’un déplacement à La Réunion. Par contre, Ivana Desscann, vaincue en quart de finale chez les seniors, a su se ressaisir chez les moins de 15 ans. Elle est en effet venue à bout de Zaynah Sadoolah en finale sur le score de 3-0 (11-7, 11-7, 12-10). Tout comme Zayyan Sheik Hossen, lui aussi vainqueur en trois sets de Ryan Desscann (11-6, 11-9, 11-6).
Chez les moins de 13 ans, c’est Maéna André qui s’est imposée devant Christy Lai Ton et Rachel Chady. Chez les garçons, Ryan Sahajasein a remporté une victoire facile aux dépens de Loven Gopaulen sur le score de 3-0 (11-6, 11-9, 11-6).