Les pongistes se donnent rendez-vous ce matin au centre national de tennis de table à Beau-Bassin pour le deuxième tournoi à handicap de la saison de l’Association Mauricienne de Tennis de Table (AMTT) qui s’annonce très disputé. La finale se tiendra dans les alentours de 15h. Nombreux sont ceux  qui peuvent prétendre à la victoire finale…
Après le tournoi international Huawei, les pongistes se mesureront dans un tournoi à handicap (Open) qui ne manquera pas de saveur. Toutefois, deux des favoris ne pourront prendre part à la compétition, à savoir Wasiim Gukhool (blessé) et Warren Li Kam Wa (en Angletterre pour ses études). À noter que le premier nommé est un spécialiste de ce tournoi. Son absence se fera très certainement sentir. En ce qu’il s’agit des joueurs de la D1, ils devront accorder un avantage de six points aux joueurs de D3 et quatre à ceux de D2. Ces derniers donneront quant à eux trois points d’avance à ceux de D3. « Les pongistes seront sur un même pied d’égalité. C’est de là que nous verrons s’ils possèdent les ressources pour renverser des situations compliquées. Il faudra bien gérer les différentes rencontres », explique l’entraineur national, Rajessen Desscann.
Il soutient que « C’est l’aspect psychologique qui est pris en compte ici. C’est ce genre de matches qui permet aux pongistes de progresser et d’être beaucoup plus forts mentalement. Je m’attends à ce qu’ils donnent le maximum. Ce sera également l’occasion de voir émerger de nouveaux pongistes. » En D1, les yeux seront bien évidemment sur Allan Arnachellum, Jason Pontoise, Miguel Inguil, Faiz Baboolall ou encore Isabelle Chowree. Cette dernière est d’ailleurs la seule fille à évoluer en première division. « Isabelle (Chowree) est dans une excellente forme et il faudra également compter sur elle. Jason Pontoise aussi pourrait bien jouer les trouble-fêtes, lui qui demeure un jeune pongiste de qualité, qui ne cesse de monter en puissance », fait ressortir notre interlocuteur.
À noter qu’Isabelle Chowree avait fait preuve de beaucoup de maîtrise lors du tournoi international, s’adjugeant la palme dans le tournoi par équipe féminin ainsi que dans la compétition individuelle en simple dames. Elle sera à surveiller. Après ce tournoi, il ne restera plus beaucoup de compétitions à se mettre sous la dent  puisque l’AMTT arrive presque aux termes de son calendrier. Les pongistes entrent également dans une phase cruciale eux qui prendront part à des examens au niveau scolaire.
Sur le plan local, nous aurons ainsi droit au troisième et dernier tournoi Jeune Pongiste qui se tiendra à la mi-novembre alors que l’évènement le plus attendu, les Championnats de Maurice, est prévu pour décembre. Du côté international, les pongistes se rendront en terre réunionnaise pour le Tournoi La Cressonnière (novembre). Et du fait de la décentralisation des 9es Jeux de la Commission Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien (CJSOI), initialement prévus à Djibouti (5-12 décembre) mais annulés à cause des attentats terroristes, les pongistes se déplaceront aux Seychelles (7-14 décembre) pour prendre part à la compétition.