Les pongistes reprendront le chemin de la compétition très tôt cette année. La première échéance sera le Tournoi international, prévu les 23 et 24 février prochains.
Le calendrier de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), qui sera rendu public d’ici peu, fait état d’une première partie de saison très chargée. Tournoi International, ligue, Tournoi Les Jeunes Pongistes, les choses seront sérieuse, en 2013.
« Nous avons voulu un calendrier assez chargé. Le début sera même très compliqué à gérer », explique l’entraîneur national Rajessen Desscan.
Car, le Tournoi International aura une singularité : les joueurs des pays voisins sont conviés. Du coup, le niveau de la compétition sera très élevé. « Il nous fallait une compétition de ce niveau pour nous lancer. La suite sera toute aussi dure. » Initialement prévu en décembre dernier, le Tournoi international a été renvoyé à cause des élections municipales et villageoises.
Mais après, on retrouve les compétitions, dont la ligue. Par contre, le calendrier de cette compétition n’a pas encore été établi. « Nous travaillons sur la question », précise le coach.
L’un des points forts de la saison locale sera le Tournoi Les Jeunes Pongistes. Cette année, l’AMTT a voulu apporter une touche d’innovation en instaurant un tournoi à trois manches. Pendant chaque manche, les joueurs accumuleront des points. A la fin de l’année, celui qui aura le plus de points sera désigné Jeune pongiste de l’année. « Il a fallu trouver des moyens de motiver les joueurs. L’année dernière, ils se sont contentés de deux tournois. Cette année, il a fallu innover », avance encore le coach.
Les autres compétitions qui retiendront l’attention seront bien entendu les Mondiaux de tennis de table, à Paris-Bercy. Pour cela, l’AMTT fera appel à ses pongistes expatriés. « Nous avons quelques pongistes à qui nous pensons. » On se souvient qu’en 2011, l’AMTT avait souhaité envoyé une équipe féminine à Dortmund. Mais les moyens financiers avaient manqué.
La formation sera aussi un aspect important, que l’AMTT ne compte pas négliger en 2013. Stages, formations, déplacements, l’Association veut se mettre à niveau. D’un côté, les jeunes du Projet Baby Ping Elite sont pressentis pour faire uun déplacement en Chine. « Il est très important de leur faire connaître le haut niveau mondial », affirme Rajessen Desscann.
Par la suite, il est prévu que deux joueurs de l’élite mettent le cap sur la Chine, vers le mois d’avril. « Là encore, nous sommes dans les suppositions. Nous devons attendre les dotations budgétaires pour en savoir plus. »
Autre point : la venue de sparring partners. Tout laisse croire que l’encadrement technique de l’AMTT souhaite faire appel à des joueurs Chinois, pour un stage à Maurice. Les Chinois aideraient donc les Mauriciens dans le cadre de leur préparation pour les Jeux de la Franchophonie, à Nice, en France, et pour les Championnats du Commonwealth, en Inde. « Ce sont deux compétitions où le niveau est très élevé. Il nous faudra être bien préparés pour être performants. »
Mais le véritable objectif de l’AMTT demeure les Jeux de la CJSOI en 2014, à Djibouti. En effet, les pays pourront se faire représenter par quatre pongistes au minimum. « C’est pour nous l’objectif prioritaire. Il nous reste un an. Nous allons tout donner pour préparer les pongistes », conclut Rajessen Desscann.