Les Mauriciens s’accrochent à la 9e place. Dans une poule où on retrouve la République démocratique du Congo, l’Ouganda et l’Éthiopie, Bryan Chan Yook Fo, Allan Arnachellum et Rhikesh Taucoory ont déjà pris la mesure de la RDC hier après-midi.
Avec sa victoire sur l’équipe la plus forte techniquement, Maurice se place en position idéale pour prendre la 9e place du tournoi par équipes qui sera disputé aujourd’hui. Mais attention quand même à ne pas trop se laisser emporter par l’euphorie. Les Éthiopiens sont présentés comme de sérieux challengers. En revanche, la rencontre face à l’Ouganda s’annonce plus facile à manier. Cependant, les Ougandais ont remporté leur match contre l’Éthiopie et sont à prendre au sérieux également.
Pour rappel, les Mauriciens ont terminé troisièmes de leur poule initiale, derrière le Congo-Brazzaville et la Tunisie. Maintenant, il ne reste que deux obstacles à franchir pour que les Mauriciens soient reconnus comme la neuvième puissance continentale.
Chez les filles, c’est plus ou moins le même scénario, avec une équipe de Maurice qui jouera pour la 7e place aujourd’hui. Widaad Gukhool, Isabelle Chowree et Sheetul Goodhur ont été tirées dans une poule avec pour adversaires les Botswanaises, Sud-Africaines et Éthiopiennes. Et là, c’est une petite déception, surtout après la rencontre perdue contre les Sud-Africaines. « Il y a de quoi être déçu. Je pense que la 5e ou la 6e place nous aurait mieux convenu », lâche Patrick Sahajasein, l’entraîneur national.
Or, justement, la défaite 1-3 aux mains de l’Afrique du Sud passe mal. Mais il n’empêche que le coach en tire une toute petite satisfaction. « On se classe juste après les meilleures du continent. Alors, on n’a pas de quoi rougir » explique-t-il. Widaad Gukhool et ses camarades de la sélection nationale ont aussi subi la loi des Éthiopiennes, se laissant surprendre 1-3.
Maintenant, les Mauriciennes iront se battre pour la 7e place face aux Botswanaises. « Comme je l’ai dit, terminer au 5e ou 6e rang aurait été mieux. Mais il faut aussi comprendre que les filles se sont battues pour en arriver là. »
Demain est un jour de repos pour les pongistes. La suite de la compétition s’annonce encore plus dure, avec le début des compétitions individuelles. Les tirages au sort seront effectués demain et les pongistes connaîtront leurs adversaires.
De plus, quand le tournoi simple prendra son envol, on aura un oeil particulier sur les quarts de finale. Tous les athlètes qui atteindront ce stade de la compétition seront automatiquement qualifiés pour les JO de Londres l’année prochaine.