La pongiste Widaad Gukhool a terminé au 15e rang du simple dames, après ses défaites contre la Congolaise Onyinye Nwachukwu, l’Algérienne Fatiha Bouclaras et sa victoire contre la Kenyane Sejal Thakker. Une série qui vient conclure ce tournoi et qui voit la qualification olympique s’éloigner de la Mauricienne.
Pour sa première sortie hier, la Mauricienne affrontait donc la Congolaise Onyinye Nwachukwu. Une défaite certes, mais surtout une lutte serrée pour s’accrocher à cette neuvième place, qui reviendra finalement à la Camerounaise Sarah Hanffou. Le score témoigne de cette lutte. 4-3 en faveur de la Congolaise (11-6, 9-11, 12-10, 5-11, 11-4, 6-11, 11-9), pour montrer que les deux adversaires avaient plus ou moins le même niveau. Cette première défaite devait donc enfoncer encore un peu plus Widaad Gukhool dans les 16 premières.
Pour sa deuxième rencontre, elle affrontait l’Algérienne Fatiha Bouclaras. La Mauricienne montrera ses limites cependant. Bouclaras sera trop forte, avec une victoire 4-1 sur la Mauricienne (11-5, 11-6, 13-11, 9-11, 11-6). Avec cette défaite, elle se retrouvait à disputer la rencontre pour la 15e ou la 16e place.
Là, elle a assuré pour cette 15e place. La Kenyane Sejal Thakker ne fera pas le poids cette fois. Elle aura bien inquiété la Mauricienne une fois. Mais Widaad Gukhool a été plus forte, s’imposant 4-1 (11-6, 11-9, 11-1, 9-11, 11-4).
Malgré ses défaites, Widaad Gukhool aura démontré qu’elle peut se classer parmi les meilleures Africaines. Son classement, 15e sur 54 joueuses, prouve qu’elle a encore de l’avenir. Pour la qualification olympique, il faudra toutefois repasser…