Les pongistes seychellois, qui disputeront le World Junior Circuit et les championnats d’Afrique cadets et juniors à partir de ce vendredi au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin, sont déjà à Maurice. Ils bénéficieront de l’aide de l’expert de l’ITTF Pontus Dyrefors afin de préparer la compétition.
Les Seychellois, arrivés lundi, ont pris leurs quartiers à l’hôtel Gold Crest à Quatre-Bornes. Deux autres délégations sont attendues aujourd’hui, l’Inde et la Libye. Cependant, l’organisation, fait état de l’arrivée du gros du contingent demain, avec la venue de tous les autres pongistes. « Ils devraient arriver dans le courant de la journée. Tout est prêt pour les accueillir », laisse-t-on entendre du côté de l’organisation.
Pour les Mauriciens, les choses sérieuses commencent donc dès vendredi. En effet, la phase préliminaire du tournoi par équipe du World Junior Circuit se tiendra vendredi matin, avant la cérémonie d’ouverture. Les pongistes de deux catégories sont concernés par cette première compétition. « Nos pongistes sont arrivés dans la dernière ligne droite. Ils sont très bien préparés pour cette compétition », avance l’entraîneur national Rajessen Desscann.
D’ailleurs, les choses s’annoncent difficiles dans la mesure où les autres pays seront aussi aux avant-postes pour décrocher la première médaille d’or du tournoi, qui sera décernée samedi. Pour l’instant, les pongistes sont en stage sous la férule du Suédois Pontus Dyrefors. « Ils ont progressé au contact de l’entraîneur. Les joueurs sont conscients qu’ils vont évoluer chez eux », souligne encore l’entraîneur national.
Les dernières séances d’entraînement seront axées sur la technique et la tactique de jeu. En effet, les adversaires des Mauriciens sont connus pour être très techniques, à l’instar de la Suède ou encore de la France. « Nos adversaires viendront pour gagner. Mais malgré l’opposition qui s’annonce rude, nos joueurs sont aussi motivés. Ils veulent se surpasser devant leur public ».
Le tirage au sort pour le World Junior Circuit se tiendra dans la soirée du 2 avril, soit à la veille de la compétition, après l’arrivée de toutes les délégations. Après l’exercice de tirage au sort, le jury se réunira une dernière fois, avec le juge-arbitre et les arbitres, à qui seront rappelés les règles de la compétition.
Mais ils devront aussi s’économiser en fonction de la suite. Les pongistes mauriciens ne devront pas oublier qu’ils devront encore disputer les championnats d’Afrique cadets et juniors. « Là encore, les choses seront compliquées », estime Rajessen Desscann. En effet, il faudra compter sur les grosses pointures du continent, à commencer par l’Égypte et l’Algérie. Mais Maurice n’a pas encore dit son dernier mot. « Nous aurons fort à faire. Mais nous avons des joueurs qui se valent ».
Les championnats d’Afrique seront qualificatifs pour le World Cadet Challenge et les championnats du monde juniors. « C’est une étape importante pour décrocher un ticket pour ces deux compétitions majeures ». Pour rappel, seuls trois pongistes, Rikesh Taucoory, Widaad Gukhool et Jaisina Newaj, ont réussi à décrocher un ticket pour le World Cadet Challenge.