Le World Junior Circuit (WJC), qui a débuté vendredi dernier au Centre National de Tennis de Table (Beau-Bassin), a connu son dénouement mardi avec les finales des épreuves individuelles. C’est l’Égypte qui s’est taillée la part du lion, notamment avec le triplé de Youssef Abdel-Aziz (simple garçons cadets et juniors, double garçons cadets). La Japonaise Hirano Miu a été tout simplement  intraitable, sacrée en simple filles chez les cadets et juniors. Maurice s’en sort avec neuf médailles dont six de bronze et trois d’argent.
Elle était attendue au tournant et elle n’a pas déçu. La Japonaise Hirano Miu, la grande star de ce World Junior Circuit, a éclaboussé de tout son talent la finale simple filles de la catégorie cadette et junior. Dans la première catégorie, elle a pris la mesure de l’Égyptienne Marwa Elhodady (soeur jumelle de Mariam) en trois sets, 11-5, 11-4 et 11-6. Mais la finale tant attendue chez les juniors  l’opposant à l’Algérienne Sannah Lagsir, a viré à la démonstration puisqu’elle l’a remportée quatre jeux à rien, 11-4, 11-4, 11-1, 11-2.
« L’Algérienne est une bonne pongiste avec de bons services. Le tournoi était dur car j’avais à disputer beaucoup de matches », explique Hirano Miu. Elle poursuit, « Il y a de très bons joueurs dans cette compétition. Mon but était de venir rafler les deux titres et j’ai atteint mon objectif ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a atteint son but avec la manière, étant clairement au-dessus du lot. « C’était une expérience enrichissante pour moi avant d’aborder les Championnats du monde en Chine », ajoute notre interlocutrice.
À noter que les jumelles Marwa et Mariam Elhodady ont été les plus fortes en double filles cadettes, dominant en finale l’Indienne Diya Chitale et la Mauricienne Zayna Sadoolah, 3-0 (11-5, 11-5, 11-4). Chez les juniors également, l’Égypte est monté sur la plus haute marche du podium grâce à Reem Morad et Amira Yousry qui ont battu leurs compatriotes Salma Khaled et Yomira Sorour, 3-0 (11-4, 11-7, 12-10). En ce qu’il s’agit des garçons, la surprise du chef est venue de l’Égyptien Youssef Abdel-Aziz.