Astrid Tixier a subi sa première défaite en demi-finales du simple dames à Montrouge, Paris, après vingt matchs gagnés sur l’intégralité des quatre tournois qu’elle a disputés depuis qu’elle est en tournée fin mai en France.
La tenniswoman mauricienne s’est inclinée 4-6, 6-3, 5-7 face à Justine Bonhomme, une joueuse de 2e série classée 2/6 au-dessus d’elle (15/0). Après avoir survolé ses précédents matches tour à tour contre Amanda Gobeau (15/0) 6-1, 6-1, Émilie Manrandet (5/6) 6-1, 6-1, Alexane Detmas (4/6) 6-3, 6-3, Tixier l’a emporté en 8es de finale 6-1, 6-1 face à Charlotte Tayart (3/6) et en quarts de finale contre Stefania Kukovski (4/6) 6/1 6/1, avant de céder en trois sets dans son 6e match contre Bonhomme.
« Le match a duré trois heures et je perds en 3 sets. Elle a gagné le premier set et c’est dommage car j’ai obtenu beaucoup d’occasions. Puis, elle mène 3-1 et je remonte et remporte le set pour égaliser à un jeu partout 6-3 », relate la joueuse. Après, tout a basculé dans le set décisif.
La Mauricienne mena 4-1 avec une balle de 5-1, mais flancha pour concéder le set 5-7. « C’est dommage mais je suis très contente. C’était un bon test pour voir mon niveau de jeu et ce que j’ai encore besoin de travailler. C’était très intense physiquement et émotionnellement ».
Vendredi dernier, après avoir joué et remporté sa place en quarts de finale, elle entamait le même jour un nouveau tournoi dans le 16e arrondissement de Paris. Elle a déjà franchi cinq tours, dont les 8es de finale en début de semaine, en s’imposant 6-2, 6-1 contre Marie Motet, classée 1/6.
Hier, elle croisait le fer avec Louise Trigona (1/6) pour une place en quarts de finale. Mais elle s’est inclinée 3-6, 1-6. En 8es de finale, elle avait pu mettre son jeu en place, malgré la fatigue accumulée de tous les matches du week-end, pour gagner face à une adversaire classée vraiment au-dessus d’elle. Par contre, hier, elle est tombée sur plus forte qu’elle.
« C’était difficile, la fille jouait bien, son jeu était vraiment solide. J’ai eu beaucoup d’occasions dans le premier set, mais je pense que physiquement et mentalement j’étais un peu fatiguée », concède Tixier. Elle va s’accorder une petite pause avant d’entamer les deux derniers tournois prévus à partir de ce week-end à Sèvres et Vaucresson.