Dylan Foo Kune et Shannon Wong (U16) n’ont pas survécu au 2e tour des simples hier aux championnats d’Afrique juniors de tennis qui se tiennent au Caire, Égypte. Le premier nommé s’est incliné après haute lutte 6-7, 4-6 face à l’Égyptien Youcef Sherif, alors que Wong a été battue à plate couture (6-0, 6-1) par la n°1 et grande favorite du tableau, la Sud-Africaine Ilze Hatting.
Les six joueurs mauriciens sont donc tous sortis par la petite porte en simple-garçons et simple filles de ces championnats d’Afrique juniors. Le face-à-face Foo Kune/Sherif aura donc tenu toutes ses promesses comme prévu, sauf que c’est l’Égyptien qui l’a emporté. Les deux joueurs avaient dû se contenter des 10e et 19e places respectivement au classement des Internationaux du Caire, tournoi de préparation qui précédait le présent. Quant à Shannon Wong, elle a sombré contre Hatting, qui a fait respecter la logique.
Toutefois, hier, Maurice a sauvé l’honneur en atteignant les demi-finales du double garçons U16 par l’entremise de Dylan Foo Kune et Julien Min Fa. Après s’être défait des Burundais Abdu Ishayaka et Guy Orly Iradukunda 6-3, 6-2, le tandem mauricien s’est offert une belle victoire contre la paire n°2 du tableau composée des Égyptiens Oram Argoun et Omar Gamal El Din, battue 3-6, 6-3, 10-6.
Aujourd’hui, ils jouent pour une place en finale en affrontant les Marocains Amine Zahoud et Mustapha Belcora, classés n°4 et dernières têtes de série subsistant encore dans le tableau. Une finale serait plus qu’une consolation pour les deux jeunes Mauriciens. À signaler que l’Égyptien Omar Argoun, classé n°2 en simple hommes, a subi contre toute attente un cuisant revers hier au 2e tour face au Sud-Africain Ruben Alberts 6-3, 6-2 juste avant de connaître une nouvelle désillusion en double contre les Mauriciens.
La paire mauricienne de double filles U16 n’a pas connu le même succès, Shannon Wong et Eugénie Lim Ah Tock perdant d’entrée 4-6, 6-7 face aux Algériennes Nihed Ben Kadlour et Yassamine Boudgadi. Par contre, en double U14 filles, Maelyn Chan Tam et Amélie Boy ont pris la mesure des Mozambicaines Mugufha Bela et Mariam Mugawimana 6-0, 7-6 avant de subir la domination des Égyptiennes Habiba Lasheen et Hana Mortagy.