Comme l’on pouvait s’y attendre, le Malgache Jacob Rasolondrazana a remporté samedi dernier au club de Rose-Hill le simple messieurs du Yop Open 2017. Il s’est imposé en finale en deux sets, 6-3 et 7-6 face à son compatriote Jean-Richard Randriamanantsoa. Ce dernier a perdu sa couronne, lui qui s’était imposé l’an passé en l’absence de Jacob Rasolondrazana. Après avoir perdu assez largement le premier set (3-6), le finaliste malheureux s’est rattrapé au deuxième, menant à un moment par six jeux à cinq (6-5). Toutefois, Jacob a trouvé les ressources pour égaliser puis faire la différence au tie-break. Le gaucher récupère son bien avec panache alors que Jean-Richard, l’éternel second, devra se refaire une santé lors du prochain tournoi.
En féminin, Céline Wan a remporté le titre chez les U16 en s’offrant le scalp de Malika Ramasawmy, 6-3 et 6-4. Elle a succédé à Astrid Tixier. Malika Ramasawmy a, pour sa part, été sacrée dans sa catégorie d’âge, soit les U14, s’imposant sur le score de 6-4, 7-7 (2) et 6-2 contre Shelly Lai. Chez les juniors, le Malgache Johan Randriamanalina a dominé Jake Lam en finale U14 en deux manches, 6-4 et 7-5 vendredi dernier. Le lendemain, ce fut au tour du Mauricien de se reprendre, lui qui a pris la mesure de Sébastien Liu en deux sets, 6-2 et 6-3. La surprise de cette année aura été la réintroduction d’un tableau U8 féminin, qui était au point mort durant les quatre à cinq dernières années. C’est Celia Todesco qui a été sacrée dans cette catégorie en finale contre Solene Lefebure, 1-4, 4-2 et 7-3. À noter que la pluie est venue jouer les troubles fêtes durant cette compétition. Au total, 392 rencontres ont été disputées.