La 12e édition des championnats de tennis Vital dont c’était la phase décisive samedi à Petit Camp a favorisé les desseins du Malgache Jean-Richard Randriamanantsoa et de Shannon Wong, vainqueurs du simple hommes et dames. Le premier nommé s’est défait du Polonais Lukasz Skowronski 6-4, 6-3, alors que Shannon Wong n’a eu besoin que de deux sets pour remporter son duel 6-4, 7-5 (5) contre sa grande rivale, Eugénie Lim Ah Tock.
Membre de l’équipe technique fédérale, le coach malgache Jean-Richard Randriamanantsoa, 29 ans, a évolué bien loin du niveau où il était il y a quelques mois lorsqu’il venait de débarquer à Maurice fin avril. Car il a fallu effectivement qu’il hausse son niveau de jeu pour venir à bout du Polonais en deux sets. « Cela n’a pas été aussi facile de gagner contre lui. Mais j’ai bien tenu physiquement. Il dit qu’il s’est fait une blessure à la cuisse, mais je trouve pourtant qu’il a bien joué. Quant à moi, je suis très satisfait de cette victoire », a-t-il lancé après sa victoire.
Spécialiste de terre battue, c’est son premier titre Open depuis qu’il est arrivé à Maurice. Mais il a aussi remporté le simple hommes et le double hommes du tournoi interne organisé récemment par le Club de Rose-Hill. Face à Skowronski, il fut mené 4-0 dans le premier set avant de revenir à 3-4. Après quoi, il prit l’avantage à 5-3, concéda le jeu suivant avant de conclure le set 6-4.
Après cette entrée en matière laborieuse, le Malgache entama ce qui allait être la manche décisive dans de meilleures dispositions. Les deux hommes ne lâcheront pas leur service jusqu’au 6e jeu (3-3) quand Randriamanantsoa aligna les trois prochains jeux pour enlever le set et le match 6-4, 6-3 en un peu plus d’une heure (1h10). En demi-finale, il avait disposé de Mark-Daniel Pillai (1) 6-1, 6-1.
Lukasz Skowronski, qui exerce lui aussi comme coach à Advantage Tennis, estime qu’il n’était pas au mieux de sa forme samedi, s’étant blessé mardi à un match de basket contre Highlands. Il joue en effet avec le club de basket de Vacoas-Phoenix. « Depuis mardi, ça va bien mieux, mais je préfère limiter mes mouvements et ne pas trop tirer sur ma jambe. Je suis néanmoins assez content de mon match et d’être arrivé en finale. J’attends d’obtenir une nouvelle chance pour me rattraper. »
Samedi toujours, Shannon Wong a fait subir à Eugénie Lim Ah Tock une dure défaite. Bien que les deux joueuses n’arrivaient pas vraiment à se démarquer au niveau du jeu, Shannon Wong eut le mérite de retourner la situation en sa faveur en remontant quatre jeux d’affilée pour revenir à 5-5 dans le second set avant de remporter ce match 6-4, 7-6.
Dans les autres catégories, Niels Hartmann, Jason Ah Chuen, Dean Dulthummon, Ryan Wong, Zara Lennon et Rachel Bardet se sont distingués.