Fidèles à leur prise de position contre le président de la République ces derniers jours, les lieutenants de Navin Ramgoolam n’ont pas été tendres hier, envers Sir Anerood Jugnauth. « C’est un agent politique qui siège actuellement à Réduit », disent-ils, déplorant « une situation inacceptable ». Traitant SAJ de « namak-haram »(traître), les membres du gouvernement qui animaient une conférence de presse hier, réclament sa démission immédiate de la Présidence. « Qu’il fasse de la politique s’il le souhaite, mais que le Réduit ne soit pas utilisé comme quartier-général de l’opposition », disent-ils, ajoutant que le tandem PTr-PMSD est prêt à affronter n’importe quelle alliance dans le cadre d’une élection.
Les virulentes sorties des différents membres du gouvernement depuis plusieurs jours donnaient déjà une indication de ce qu’ils pensent des propos publics tenus par SAJ ces derniers jours. Et hier, les membres du Ptr-PMSD n’ont pas mâché leurs mots envers le président de la République qu’ils traitent de « namak-haram ». « Le pays entier est témoin du comportement indigne, inacceptable, honteux et scandaleux de Sir Anerood Jugnauth », dit le président du Ptr, Patrick Assirvaden. Rappelant que la Constitution préconise « un président de la République indépendant, au-dessus de la politique ; quelqu’un qui commande le respect et l’intégrité de nos institutions », il soutient que « tout ce que fait SAJ aujourd’hui dévalue la Présidence ».