L’agent de sécurité d’une boîte de nuit de Flic-en-Flac a vu la mort de près lundi matin alors qu’il était à moto et rentrait chez lui, à Terre Rouge, après une dure nuit de travail. Ce matin-là, peu avant 8 h, la police de Terre-Rouge l’a retrouvé, portant de multiples blessures, rue St Joseph, dans la localité, non loin de la station du CEB. Les forces de l’ordre ont tout d’abord pensé à un cas de délit de fuite et ont transporté ce jeune de 27 ans à l’hôpital du Nord, où il a été admis. En fait, il serait victime d’un règlement de compte, d’après les indications de la victime aux enquêteurs. Un peintre de 36 ans, domicilié à Ste-Croix, a été appréhendé par la brigade criminelle de Terre-Rouge jeudi dans le cadre de cette enquête pour tentative de meurtre.
C’est de son lit d’hôpital que cet officier de la sécurité de 27 ans, opérant pour le compte du Saxo Beach Club, à Flic-en-Flac, a relaté aux enquêteurs de la brigade criminelle de Terre-Rouge la chronologie des événements de lundi matin. Vers 5 h ce jour-là, explique-t-il, il était de service lorsqu’une bagarre a éclaté entre deux groupes de jeunes dans la boîte de nuit. Ces derniers étant sur le point d’en venir aux mains, ses collègues et lui ont dû les conduire à l’extérieur pour éviter que la situation ne dégénère. Toutefois, l’un des jeunes n’aurait pas digéré l’intervention des agents de la sécurité, proférant injures et menaces, et disant à la victime que c’est lui qu’il « enverrait à l’hôpital ». Une quinzaine de minutes après la fermeture de la boîte de nuit, le plaignant a alors enfourché sa moto afin de rentrer chez lui, à Terre-Rouge. Mais en gagnant la Nationale, dans sa localité, il a alors constaté qu’une voiture noire, dont il n’a pas relevé la plaque d’immatriculation, le suivait. En arrivant à proximité de la station du CEB, il aurait alors reconnu, à l’arrière du véhicule et armé d’un sabre, l’individu qui l’avait menacé à Flic-en-Flac. Le plaignant ajoute que le jeune homme aurait alors tenté de l’agresser avec son arme, mais qu’il est parvenu à esquiver le coup. C’est à ce moment que la voiture a accéléré et l’a volontairement percuté, le faisant tomber de sa moto. La voiture s’est ensuite arrêtée quelques mètres plus loin. Deux individus, dont l’homme armé, sont alors descendus avant d’agresser leur victime à coups de sabres et de barres de fer. Ils ont ensuite pris la fuite en voyant des passants s’approcher.
Tôt mardi, les policiers de Terre-Rouge, la Special Supporting Unit (SSU), la Police Dog et la brigade criminelle ont monté une opération spéciale et effectué une descente à Cité la Cure afin de procéder à l’arrestation des deux individus suspectés d’être derrière cette violente agression, mais ces derniers, qui habitent la localité, n’étaient pas chez eux.
Vers 11 h 30 jeudi, les hommes du Field Intelligence Office (FIO) et de la brigade criminelle de Terre-Rouge se sont alors rendus rue Bordeau, à Ste-Croix, après avoir reçu des informations précises. Ils y ont rencontré un peintre de 36 ans et l’ont questionné sur la présence, dans sa cour, d’une Subaru noire portant des traces de collision et qu’ils suspectent d’être celle ayant percuté le jeune homme lundi matin. Le peintre leur a alors déclaré que le véhicule appartenait à un dénommé “Tortue”, qui le lui avait confié pour des réparations. La voiture a été saisie par les enquêteurs et a été envoyée au poste de police de Piton afin d’être examinée. Le peintre a pour sa part été arrêté et conduit au poste de police de Piton afin d’y être interrogé. Il a ensuite été placé en détention. Quant aux agresseurs présumés, ils sont toujours activement recherchés.