La remise d’un don de plus de Rs 400 000 de la fondation Gamma à la Fondation de l’enfance Terre de Paix est l’occasion de présenter les activités de cette institution qui oeuvre pour le bien-être et le développement de l’enfant. Terre de Paix dispose d’un centre d’éveil qui abrite une école maternelle et une crèche, alors que son Atelier du Savoir propose aux plus grands des cours d’alphabétisation, de sculpture, d’agriculture, entre autres. Terre de Paix accueille actuellement plus d’une centaine d’enfants.
La route principale d’Albion longe le Centre d’éveil et de développement de Camp Créole. Ce bâtiment flambant neuf, de forme circulaire, abrite une crèche et une école maternelle qui accueillent plus de 70 enfants quotidiennement. Fonctionnel depuis le lundi 14 juin 2010, le centre accueille des enfants âgés entre trois mois et cinq ans issus d’Albion et des alentours. L’institution oeuvre pour l’insertion de ces enfants issus de milieux défavorisés dans la société.
Si dans la cour, des voix d’enfants se font entendre, à l’intérieur, dans une salle dédiée aux élèves de la maternelle, où les enfants travaillent sous la supervision des professeurs, l’atmosphère est plus studieuse. Dans ce bâtiment écologique, où l’énergie est produite à partir de plaques photovoltaïques et l’eau de pluie récoltée, c’est en groupe d’au moins six élèves, dans une salle très colorée, aux dessins reflétant leur imaginaire, que les enfants suivent les directives des professeurs. Avec des chemises orange et des sabots en caoutchouc, ils animent par leur joie de vivre cette salle où sont exposés leurs travaux, notamment des marionnettes, des collages, entre autres.
L’école maternelle bénéficie de l’encadrement de cinq professeurs et d’une Ressource Person. À l’étage, c’est une autre atmosphère qui règne. Une vingtaine d’enfants ont été placés dans des berceaux. Un moyen de permettre aux mamans de cette région de travailler, et par là, de contribuer à l’éradication de la pauvreté. Une salle de musique et une aire de jeux font la joie des enfants. Djembé, guitare, ravanne, maravanne sont parmi les instruments disponibles. Des cours de musique sont dispensés les lundis et mercredis. Le programme pédagogique encourage le développement des enfants à travers des cours de théâtre et de musique.
Dans la cour, un arbre métallique avec le nom des ONG, des entreprises qui ont contribué au développement et à la construction du centre d’éveil, fait la fierté de la direction. Nommé le Helping Tree, il rappelle l’importance de la contribution de ces institutions dans l’objectif que s’est fixé le centre d’éveil.
Quelques mètres plus loin, après le poste de police, se trouve l’Atelier de Savoir de la Fondation pour l’enfance Terre de Paix. Dans cette structure grise, où se trouvait autrefois la section maternelle de Terre de Paix, maintenant située dans le centre d’éveil, les plus grands bénéficient d’un soutien en alphabétisation, en sculpture et sont initiés aux méthodes utilisées en agriculture. Pour les jeunes qui sont en échec scolaire et souffrent de problèmes comportementaux, la Fondation de l’enfance Terre de Paix apporte un soutien en resocialisation et une clé vers la discipline. Ils sont entourés de quatre encadreurs et cinq ressource persons. Terre de Paix, qui a un budget annuel de quelque Rs 9 M, envisage de lancer bientôt une école avec une ferme intégrée. « L’établissement est étroit et il faut plus d’espace pour que nos adhérents puissent s’adonner à l’agriculture tout en suivant le programme pédagogique », a fait comprendre Patricia Yue, assistante directrice de Terre de Paix.