Des filets de récupération de pierres sur l’autoroute Terre-Rouge/Verdun seront installés d’ici trois mois. Ces filets assureront la sécurité des utilisateurs de cette route dont les travaux de réfection se termineront le 26 décembre 2016.
L’ouverture de la zone D5 s’est tenue jeudi après-midi et permet désormais aux automobilistes d’utiliser une route refaite qui avait fissuré après son achèvement. « Pour assurer la sécurité des automobilistes, des “rock nets” seront installés comme cela se fait à La Réunion. Nous avons déjà fait la commande et ils seront faits en prenant en compte la superficie et autres spécificités », a soutenu le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, qui était présent lors de l’ouverture de ce nouveau tronçon. Ces filets de protection pourront, selon Nazir Mowlabaccus, directeur général adjoint à la Road Development Authority (RDA), contenir 250 kilos de pression par mètre carré. La compagnie réunionnaise ROCS aura la responsabilité de l’installation de ces filets de protection.
Nando Bodha souligne que la section D5, qui s’étale sur 500 mètres, a une caractéristique particulière. Avec cette ouverture, les automobilistes qui viennent de Valton auront deux voies en direction du Sud. Les véhicules qui viennent du rond-point de Ripailles continueront d’utiliser une seule voie vers Valton. Pour le ministre, la descente assez forte et il est donc mieux d’avoir une seule voie. De ce fait, il trouve avantageux à ne pas avoir du trafic dans les deux sens, et les accidents seront moins susceptibles de se produire.
La D6, poursuit Nando Bodha, est extrêmement dangereuse à cause d’un affaissement d’environ 1 m 50 pour une circonférence de quatre-vingts mètres. La D6 est composée de trois sections et les travaux seront complétés d’ici cinq mois. S’agissant de la zone D7, il avance que les travaux seront un peu plus compliqués car cette section de 600 mètres est un peu plus difficile. Il se pourrait que la D7 soit prête avant la section D6. Toutefois, l’ouverture de ces deux voies se fera en même temps. Nando Bodha compte terminer la réfection de cette route endommagée avec un budget de Rs 800 millions.
Par ailleurs, une enquête sera bientôt initiée au sujet d’un embankment failure. Nando Bodha soutient que tous les tests et des études ont été effectués pour traverser les périodes de pluie. Il ajoute que deux propositions ont été soumises pour sa réparation. Une solution horizontale a été choisie et le coût pour la réparation est estimé à Rs 300 millions. Toutefois, il ne compte pas rester tranquille et verra s’il y a un case légal pour réclamer des dommages et intérêts.