Alan Ganoo, leader par intérim du MMM et leader de l’opposition, a, lors de la conférence de presse du Remake  2000 hier, rendu publics quelques extraits du rapport du comité interministériel institué le 23 juillet 2010 et présidé par le ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, pour se pencher sur toute la question entourant l’allocation des terres gérées par Business Parks of Mauritius Ltd (BPML) à Ébène. Des extraits très critiques à l’encontre du management de BPML et qui laissent entrevoir des pratiques pas toujours en lien avec la bonne gouvernance. Alan Ganoo, qui salue le ministre Bachoo pour son « courage » dans le ton, appelle ce dernier à rendre public le rapport dans son intégralité.
Le leader de l’oppositio Alan Ganoo a donné lecture d’extraits du comité interministériel présidé par le ministre Anil Bachoo institué le 23 juillet 2010 pour faire des recommandations quant à un développement planifié des terres de BPML situées à Ébène. Les commentaires puisés de ces extraits sont très critiques à l’égard de la gestion de ces terres par le management de BPML nommé en 2007 pour ce qui concerne, notamment, le respect des conditions attachées aux bails alloués.
« The « wishful blindness » adopted by BPML with regard to some of the lessees is blantly manifest. The Ministerial Committee therefore condemns the inconsistent and arbitrary approach that had been adopted by BPML (…) », est-il par exemple question au chapitre Compliance with Conditions of Lease. À l’item Lease of Repossessed Plots, le Comité Bachoo dit qu’il note « with concern » le fait que des parcelles qui ont été reprises « were leased out to new promoters in 2009 in an arbitrary manner and without clear established criteria. » Il déplore le fait que « BPML had failed again to adopt good management practices by not putting in place a rigorous and transparent mechanism for the re-allocation of these plots. »