Maurice confirme ses droits sur la souveraineté des Chagos et retrouve ses droits de pêche et d’exploitation des fonds marins. C’est ce qui est ressorti des deux jugements prononcés le mercredi 19 mars, par le Permanent Court of Arbitration sous la Convention des Nations Unies sur les Droits de la Mer. Cette victoire éclatante vient laver l’affront subi par Maurice avec l’excision de l’archipel des Chagos du territoire à la veille de l’indépendance, soit en septembre 1965.
Dans leurs jugements, les cinq juges de la Cour Arbitrale Permanente de La Haye ont invalidé de manière unanime et catégorique le parc marin des Anglais aux Chagos, décrété le 1er avril 2010. Ils ont aussi dénoncé et condamné la Grande-Bretagne pour le démembrement du territoire mauricien en totale violation de la résolution 1514 de l’Assemblée générale des Nations Unies. De plus, les cinq juges de la Cour Arbitrale Permanente de La Haye n’ont pas reconnu la souveraineté prétendue par la Grande-Bretagne sur les Chagos, devenus British Indian Ocean Territory (BIOT).
La question qui se pose depuis la publication officielle des jugements de la Permanent Court of Arbitration est quelle est la prochaine étape pour les Chagos. Ce qui est sûr c’est que le combat de Maurice sur ses droits de souveraineté sur les Chagos continuera !