Ils n’abandonnent pas leur combat. L’augmentation des Graduation Fees à l’Université de Maurice n’est pas justifiée pour l’Union des étudiants, qui a manifesté une deuxième fois sur le campus de l’institution tertiaire mercredi après-midi à Réduit.
« Nous n’acceptons pas cette hausse des frais pour la remise des diplômes car le conseil ne l’avait jamais décidée », soutient Saahir Goolfee, président de l’Union des étudiants de l’Université de Maurice. Vers 12 h 30, une centaine d’étudiants s’étaient massés devant le sénat, qui s’est réuni mercredi après-midi. Selon lui, l’augmentation des graduation fees serait illégale. Parlant du break-down envoyé par l’UoM pour expliquer la hausse des frais, Saahir Goolfee qualifie l’exercice de « ridicule » car les étudiants sont appelés à payer des frais imposés par l’institution alors que cela ne doit pas être le cas. « Nous ne pouvons pas payer Rs 5 millions pour les heures supplémentaires des employés qui sont déjà payés par l’administration », dit-il. Saahir Goolfee indique que de nombreuses questions sont posées par les étudiants qui estiment qu’il y a une « fraude » dans les calculs effectués par l’UoM pour justifier la hausse des frais. Le président s’en prend au Vice-chancelier de l’UoM, Dhanjay Jhurry, qui « tolère cette situation alors qu’il détient tout le pouvoir d’annuler cette hausse. » Il estime que l’augmentation à Rs 1 800 des frais n’a jamais été décidée et demande à la direction de l’Université de revenir au coût initial de Rs 650. Un ultimatum est aussi envoyé aux responsables de l’institution. « Si une décision n’est pas prise avant le 4 octobre, nous observerons une grève de la faim », dit-il. Saahir Goolfee réfute également que l’Union ne soit pas passée par le « proper channel » pour dire non à cette hausse. Toutes les procédures ont été suivies, insiste-t-il.
Dans un communiqué, l’Université de Maurice soutient que l’augmentation des Graduation Fees de Rs 650 à Rs 1 800 était nécessaire depuis mars 2015. Selon l’institution, ce n’est pas au Vice-chancelier qu’il revient de faire baisser un quelconque frais à l’UoM. Cette dernière ajoute que la demande des étudiants au VC est « inappropriate and misleading ». Pour elle, le but de cette hausse est d’offrir un service de qualité à toutes les parties prenantes. L’Infrastructure Committee de l’Université de Maurice avait pris cette décision compte tenu de différents coûts compris dans l’organisation des cérémonies de remise de diplômes. « It was also necessary to cover more of costs incurred for the organisation of about 20 ceremonies annually », peut-on lire dans le communiqué. L’Université de Maurice avance avoir augmenté les frais graduellement, ceux-ci passant de Rs 650 à Rs 1 100 en 2016/2017 et de Rs 1 400 à Rs 1 800 en 2017/2018. Elle précise que cette augmentation graduelle des Graduation Fees subventionnés était « appropriate and fair » pour les étudiants, afin qu’ils ne paient pas les coûts réels.
La direction de l’UoM avance que les points de contestation soulevés par les étudiants ne sont pas justifiés et les invite à vérifier ses règlements. Les contestataires sont aussi invités à envoyer leur requête à l’Acting Secretary de l’University Council.