Le Conseil de l’Université de Maurice a retenu hier la candidature du Deputy Vice-Chancellor de l’Université de Greenwich en Angleterre pour le poste de Vice-Chancellor à l’institution tertiaire mauricienne. Une proposition en ce sens lui sera adressée, le Pr Neil Garrod disposant d’un délai de trois mois pour confirmer son acceptation. Par ailleurs, le personnel académique a déploré l’absence d’évolution quant au plan de restructuration du Pr Konrad Morgan.L’université de Maurice (UoM) avait lancé en mars un appel à candidatures (local et international) et hier, l’UOM Council s’est réuni pour étudier les dossiers. Parmi, trois ont été retenues : celle du Pr Neil Garrod de University of Greenwich, de Harry Rughooputh, de la Faculté d’Engineering de l’UoM et du Pr Brian Lehaney de Brunel University. La candidature du Pr Neil Garrod « was by far the best », soutient le Council, qui compte en effet sous peu prendre contact avec le Deputy Vice-Chancellor de Greenwich University pour lui faire part de l’offre. Le nouveau Vice-Chancellor de l’Université de Maurice devra prendre ses fonctions dans trois mois à la rentrée prochaine des cours prévue en août. Toutefois, dans l’éventualité où il ne répond pas à cette offre, le choix se portera alors sur les deux autres meilleurs candidats retenus. Soulignons que depuis le départ du Pr Konrad Morgan c’est le Dr Hussein Subratty qui assure les fonctions de Vice Chancellor à l’UoM.
Le Pr Neil Garrod détient un PhD – Mathemathical Science de l’Université de Manchester. Il a aussi été l’Executive Director de Enterprise and Civic Engagement à Glyndwr Innovations, le Deputy Vice-Chancellor à Thames Valley University et l’Executive Dean à l’University of the Witwatersrand. Le Pr Garrod est connu comme un chercheur de réputation internationale en comptabilité et finances. Ses intérêts de recherche s’étendent désormais à la politique éducative et son dernier livre, Challenging Boundaries, examine les questions théoriques, pratiques et opérationnelles entourant la gestion de l’intégration de l’éducation post-secondaire. Neil Garrod s’inscrit dans une perspective internationale sur les questions de politique éducative, ayant occupé de hauts postes universitaires en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Afrique. Le Deputy Vice-Chancellor de l’Université de Greenwich a également un parcours de sportif, ayant complété une course de Rome à Glasgow lors de la célébration du 550e anniversaire de l’université de Glasgow : il a parcouru 2 451 km en 54 jours.
Autre sujet abordé : la mise en oeuvre du plan Morgan. Alors que la réunion du Council d’hier devait être décisive dans ce contexte, les membres du Conseil ont une fois de plus été surpris de constater que l’Implementation Committee « continue à tourner en rond ». Lors de la réunion, le représentant du Non-academic staff aurait souligné « des inconsistencies dans la structure et les schemes of service ». Le personnel académique est d’avis que le Conseil attend la fin du présent régime du Pay Research Bureau (PRB) pour mettre à exécution le rapport. D’autre part, l’obstination à vouloir apporter des modifications au plan, afin, souligne-t-on, de protéger un seul département, est une fois de plus décriée. « Le plan Morgan était un plan déjà prêt à être appliqué. C’est en voulant y apporter des modifications que le comité est en train d’avoir toutes sortes de difficultés maintenant. » Par ailleurs, pour ne pas bloquer davantage l’appel à candidatures concernant trois nouveaux postes, notamment Pro Vice-Chancellor Academia, Pro Vice-Chancellor Advancement/Development et Director of Human Resources, la décision a été prise de lancer l’exercice incessamment. Ces postes seront offerts selon les nouveaux schemes of service. Or, la réunion d’hier n’a pas donné les résultats escomptés. Sur le campus de Réduit on attend toujours de voir se concrétiser le plan Morgan. Le Conseil se réunira de nouveau dans trois semaines.