Dans le cadre de la mise en place de l’Université des Mascareignes, le ministre de l’Éducation tertiaire a effectué une visite hier à l’Institut Supérieur de Technologie à Camp-Levieux. Rajesh Jeetah a pu rencontrer les étudiants et dresser un constat des infrastructures. Il a par ailleurs eu une session de travail avec la direction de l’établissement, au cours de laquelle Gilles Broussaud, le directeur, lui a proposé que la gestion de l’Université de Mascareignes soit basée sur le modèle français.
Lors de sa visite hier à l’Institut Supérieur de Technologie (IST) de Camp Levieux, le ministre Jeetah a eu l’occasion de dialoguer avec les étudiants et de dresser un constat des infrastructures. Après un premier audit auprès de l’Université de Limoges, a-t-il indiqué, il était clair que l’IST pouvait passer au statut d’université. La visite d’hier était également l’occasion pour le ministre d’avoir une session de travail avec le directeur et les parties concernées de l’IST. Lors de cette rencontre, Gilles Broussaud a fait part au ministre Jeetah du souhait de l’agence Universitaire de la Francophonie de le voir parmi eux en septembre cette année. M. Broussaud a expliqué qu’en octobre il y aura la réunion des chefs d’États Francophone à Kinsasha (République démocratique du Congo). « Nous voulons que le ministre soit avec nous afin d’établir notre plan d’action pour attirer les bailleurs de fonds. Cela doit se faire avant la distribution des cartes lors de la rencontre à Kinsasha », a déclaré le directeur de l’IST. Et d’ajouter : « Faire fonctionner une université représente une montée en charge financière. Nous devons rechercher des partenaires extérieures. »
Avec la création de l’Université des Mascareignes, Maurice comptera une quatrième université. Cette nouvelle institution tertiaire naîtra d’une fusion entre le Swami Dayanand Institute et l’Institut supérieur de technologie. Elle permettra aux étudiants de ces deux établissements de poursuivre jusqu’au degree, contrairement au cadre actuel ne leur permettant que l’obtention d’un diploma.
Par ailleurs, Gilles Broussaud a invité le ministre Jeetah à se familiariser avec le système français. Bien que l’enseignement et les diplômes de l’IST soient tous basés sur le modèle français, la gestion de la nouvelle université telle que préconisée par le texte de loi sera surtout basée sur le modèle anglo-mauricien. Le directeur de l’IST a proposé au ministre que la gestion de l’Université de Mascareignes soit faite selon le système français. D’après le système anglo-mauricien, l’Université des Mascareignes sera gérée par un Board of Governors dont le président et le directeur général sont nommés par le Premier ministre Navin Ramgoolam, alors que dans le modèle français, les membres sont élus et non pas nommés.
l’Institut Supérieur de Technologie, auparavant connu comme l’Institut Polytechnique de Rose-Hill, a dispensé ses premiers cours aux cycles préparatoires en septembre 1998. L’institut offre le Diplôme universitaire supérieur de technologie (DUST) validé par l’Université de Limoges. Ouvert aux détenteurs de brevet de techniciens du Lycée sir Guy Forget de Flacq, du HSC filière scientifique ou technique et des Bac S ou STI, l’institut offre à la fois une formation générale, scientifique et professionnelle. Actuellement, 326 étudiants sont inscrits dans les trois filières proposées : le génie civil, la maintenance et l’automatisme industriel et le génie électrique et l’informatique industrielle.
Le Swami Dayanand Institute of Management a pour sa part été lancé en 1995 sous l’égide du ministère de l’Éducation avec l’objectif de dispenser la formation post-secondaire et technique. Cet institut offre des cours de Diploma and Business Administration et Information Systems, entre autres. Les étudiants peuvent par la suite poursuivre pour une licence à l’Université de Technologie. À noter qu’au moment de la fusion des douze centres de l’IVTB et d’une partie du Technical School Management Trust Fund (TSMTF) — le Head Office et le Lycée Polytechnique Sir Guy Forget de Flacq — en le Mauritius Institute of Training and Development, l’IST et le Swami Dayanand Institute of Management étaient censés dans un premier temps opérer sous l’UTM. Les deux institutions bénéficient du protocole de collaboration et de partenariat avec l’Université de Limoges et le Technical School of Management Trust Fund. Un nouveau protocole d’accord sera signé avec l’Université des Mascareignes. Le programme d’études sera en ligne avec le système français Licence-Master-Doctorat (LMD).