Le Président malgache Andry Rajoelina (à gauche) aux côtés de Ryad Subratty à Tananarive où des tests au coronavirus ont été effectués sur des Mauriciens arrivés dans l’île entre les 11 et 19 mars derniers

Des tests de dépistage rapide au coronavirus ont été effectués, le 30 mars dernier, sur des Mauriciens qui ont atterri à Madagascar entre les 11 et 19 du même mois, par les autorités sanitaires de la Grande Île. La présence du Président Malgache, Andry Rajoelina, n’est pas passée inaperçue lors de cet exercice.

Profitant de cette occasion, nos compatriotes qui devaient prendre le vol MK 289 pour Maurice dans l’après-midi du 19 mars ont approché le Président Rajoelina pour s’enquérir sur la réouverture de l’aéroport international, Ivato. Et selon Ryad Subratty: qui fait partie de la centaine de Mauriciens actuellement bloqués à Tananarive, Andry Rajoelina, aurait confirmé la réouverture d’Ivato pour ce samedi.

D’ailleurs, un avion sans passagers en provenance de France atterrira sur le tarmac d’Ivato ce jour-là pour le rapatriement des Français vers l’hexagone. « Je suis à Madagascar depuis le 14 mars dernier en tant que formateur pendant une conférence sur le changement climatique », explique Ryad Subratty. 

« Quand j’ai vu que le Président Andry Rajoelina était lui aussi présent lors du dépistage des passagers, j’ai demandé une audience, laquelle m’a été accordée. Je lui ai parlé du retour des Mauriciens et il m’a affirmé que l’aéroport sera ouvert ce samedi, car les autorités malgaches ont permis les vols de rapatriement », explique Ryad Subratty.

Ce dernier nous confie qu’il est en contact avec l’ambassade de Maurice à Tana, mais à ce jour les Mauriciens ne sont pas plus avancés sur leur rapatriement. En attendant de pouvoir regagner le pays Ryad Subratty a été hébergé par une connaissance à Tananarive où la tension, a-t-on appris, est palpable depuis le confinement national dans le pays. Il y a un peu plus d’une semaine, le ministère des Affaires Étrangères nous indiquait qu’il attendait l’autorisation sanitaire de Madagascar pour dépêcher un avion dans l’île.