Le dernier des trois test-matches mettant aux prises les boxeurs mauriciens et indiens s’est tenu, hier en fin d’après-midi au Centre de boxe à Vacoas. Des test-matches sans décision qui ont opposé John Colin à Vishnu Chayal, Ram Singh à Jordy Vadamootoo, Gaurav Solanki à Ludovic Bactora, Bhimchand à David Rolfo, Prayag Chauhan à Richarno Colin, Parmod Kumar à Christopher Alberte, Kapil Punia à Jean-Luc Rosalba, Rahul Pasi à Cédric Olivier et Geetanand à Jacques Raphaël.
Ludovic Bactora et Cédric Olivier ont ainsi eu l’occasion de s’exprimer, eux qui relevaient de pépins physiques. Alors que les Indiens boucleront leur camp d’entraînement à Maurice samedi, l’heure est au bilan au niveau du staff technique mauricien.
« D’après les indications obtenues auprès du conseiller technique, Roberto Ibanez, ces derniers test-matches se sont révélés de meilleure qualité que ceux disputés vendredi dernier. Cela démontre que les boxeurs sont en progrès constants et que les Indiens les ont poussés dans leurs derniers retranchements », soutient l’entraîneur national, Judex Bazile, de retour au pays lundi.
Ce dernier souhait toutefois que ses protégés se montrent encore plus agressifs et fassent montre d’un meilleur mental de vainqueurs. Reste qu’il se dit confiant à l’approche des Jeux des îles. « Il existe des possibilités que les boxeurs soient en stage résidentiel. Ce dernier regroupement aura son importance dans le sens où ils pourront mieux contrôler leur poids et être suivis par des physios ».
Au cours des derniers jours précédant le déplacement à La Réunion, le travail sera surtout axé sur la récupération, les leçons individuelles et le contrôle du poids. Selon Judex Bazile, les boxeurs, à l’issue de toute cette préparation, devront maintenant faire montre d’une confiance accrue dans leurs possibilités. Question de réaliser une meilleure moisson que lors des derniers JIOI, quand seulement deux médailles d’or avaient été obtenues.