Navin Ramgoolam a rendez-vous avec David Cameron vendredi à 10 h 30 au 10 Downing Street à Londres. C’est la première fois, depuis 1997, qu’un chef du gouvernement mauricien sera reçu par un Premier ministre britannique à son bureau. Les rencontres se sont jusqu’ici déroulées lors de conférences internationales.
Dans les milieux du gouvernement, l’on qualifie le tête-à-tête entre Navin Ramgoolam et David Cameron d’« étape importante » dans les relations entre la Grande-Bretagne et Maurice. « Parmi les sujets qui seront abordés par les deux chefs de gouvernement lors de leur session de travail, figurent la reconnaissance de la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos et la piraterie », a indiqué un communiqué du Prime Minister’s Office dimanche.
« Cette rencontre sera l’occasion de placer la question de souveraineté de Maurice sur les Chagos sur le front burner », soutient-on dans les milieux diplomatiques mauriciens. Ce dossier a jeté un froid sur les relations entre les deux pays lorsque l’ancien Foreign Secretary David Milliband avait décidé de faire de la zone économique autour de l’archipel, sauf Diego Garcia, une zone marine protégée. Une décision que conteste le gouvernement mauricien devant le Tribunal international du droit de la mer.
Durant son séjour à Londres, Navin Ramgoolam signera un Memorandum of Understanding sur les modalités et conditions de transfèrement de ceux soupçonnés de piraterie et arrêtés par les forces armées britanniques pour le déroulement de leur procès à Maurice. C’est le Foreign Secretary Adjoint Henry Bellingham qui représentera à cette occasion la Grande-Bretagne, en l’absence du Foreign Secretary William Hague qui est mission à l’étranger. M. Bellingham et le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell avaient déjà conclu un accord dans le cadre du Sommet sur la Somalie.
Le Premier ministre a aussi participé au Jubilé de Diamant de la Reine Elizabeth II qui a pris fin hier.