Cordialité et compréhension ont marqué les discussions entre le Premier ministre mauricien, sir Anerood Jugnauth, et son homologue indien Shri Narendra Modi, qui a eu lieu hier à New Delhi, selon des informations communiquées par le PMO hier soir. Sir Anerood Jugnauth a félicité Shri Narendra Modi et le gouvernement indien pour l’organisation du 3e Sommet Inde-Afrique, qui a connu un succès éclatant.
Lors des discussions, SAJ a mis l’accent sur le traité de non-double imposition entre l’Inde et Maurice, et a plaidé en faveur d’une “win-win situation” qui serait, selon lui, « bénéfique aux deux pays ». Il a rassuré le PM indien que Maurice collabore pleinement avec les autorités de la Grande Péninsule pour éviter toute utilisation abusive du traité. Il a rappelé qu’un « excellent mécanisme d’échange d’informations » a été établi à cet effet.
SAJ a demandé au Premier ministre indien de veiller à ce que les intérêts de Maurice ne soient pas mis en danger par une éventuelle révision du traité, principalement la clause relative à la Capital Gains Tax. D’autant plus que, lors de sa visite à Maurice, Shri Narendra Modi avait promis que l’Inde « will do nothing to harm the vibrant offshore sector of one of our closest strategic partners ».
Le Premier ministre indien a écouté avec attention les arguments avancés par sir Anerood Jugnauth et a promis d’en faire directement part aux parties indiennes concernées. Le second point abordé lors du tête-à-tête entre les deux chefs de gouvernement a été la relance souhaitée des discussions concernant le “Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement” entre les deux pays.
SAJ a également demandé à l’Inde d’accorder gratuitement un « visa upon arrival » aux Mauriciens pour l’entrée sur le territoire indien, et ce sur une base de la réciprocité. Le Premier ministre indien a assuré que ce sera chose faite dès qu’un « problème technique » aura été résolu.
L’autre sujet abordé concerne la conversion des PIO Cards en OCI Cards pour la diaspora indienne. Cette conversion pénalise les Mauriciens d’origine indienne qui sont de la 5e génération de descendants. SAJ a demandé à Modi de considérer une révision des critères d’éligibilité pour la carte OCI afin de ne pas exclure les Mauriciens concernés et d’autres membres de la diaspora indienne à travers le monde. Le Premier ministre indien a pris bonne note des suggestions formulées à cet effet.
Pravind Jugnauth rencontre Sushma Swaraj
Par ailleurs, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, aussi en visite dans la Grande Péninsule dans le cadre du 3e Sommet Inde-Afrique, a été reçu hier par la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, le ministre des Finances Arun Jaitley et l’Union Minister des micro-entreprises et des PME, Kalraj Mishra. Pravind Jugnauth a ainsi félicité la ministre Sushma Swaraj pour la bonne organisation du sommet. Les « excellentes relations » entre Maurice et l’Inde ont été mises en exergue ainsi que la volonté affichée pour la consolidation de ces relations exceptionnelles.
Le leader du MSM a souhaité que l’Inde soit l’un des partenaires privilégiés de Maurice dans son positionnement comme une plaque tournante entre l’Asie et l’Afrique. Il a également parlé d’une coopération qui soit mutuellement bénéfique aux deux pays. Dans cette optique, il a évoqué les conséquences pour Maurice d’une éventuelle révision du traité de non-double imposition indo-mauricien, plus particulièrement la clause relative à la Capital Gains Tax. La ministre indienne a écouté attentivement les arguments mis en avant par Pravind Jugnauth.
Les mêmes sujets ont été abordés lors de la rencontre entre Pravind Jugnauth et le ministre indien des Finances, Arun Jaitley. Les deux hommes ont aussi fait un tour d’horizon économique et souligné les défis à relever, tant pour l’Inde que pour Maurice. La relance vivement souhaitée des discussions sur le “Comprehensive Economic Parnership Agreement” était également au menu de la rencontre.
Arun Jaitley s’est montré très compréhensif par rapport aux spécificités de Maurice en tant que petit état insulaire et la nécessité de n’hypothéquer d’aucune manière son développement. Les discussions entre Pravind Jugnauth et l’Union Minister Kalraj Mishra ont porté évidemment sur l’aide que l’Inde pourrait apporter à Maurice afin de booster le secteur des micro-entreprises et des PME, qui est l’une des priorités du gouvernement mauricien. La technologie informatique, l’agro-industrie et l’économie océanique ont également été abordées.