Les employés d’un grand groupe de textile situé dans le nord perçoivent leurs salaires en retard depuis quelques mois. La crainte de licenciements se fait de plus en plus persistante, particulièrement avec l’application du salaire minimum, qui aura des répercussions sur le coût de la production. Des délocalisations sont aussi à craindre, affirment des syndicalistes proches du secteur.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement mensuel (paiement via Paypal), Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire) et Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In