Le Pôle Jeune Sport/Etudes dans la région de l’ouest a été présenté mardi au collège Saint-Esprit Rivière Noire. Ce projet regroupe 32 étudiants et leur apportera un encadrement scolaire et sportif. Ils sont âgés entre 11 et 20 ans et sont en provenance de différents établissements de l’ouest.
La signature du protocole d’accord entre Innodis Foundation, le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) et l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) a été effectuée par Vivian Gungaram, président de l’AMA, Gérard Wong, président d’Innodis Foundation, et Désiré Tsang, président du TFES, en présence de Devanand Ritoo, ministre de la Jeunesse et des Sports.
La sélection a été établie après une détection faite sous la supervision de l’AMA. L’objectif est de donner l’opportunité aux jeunes de s’épanouir. Le TFES leur fournira ainsi les équipements sportifs nécessaires, un repas équilibré les jours d’entraînement et remboursera leurs frais de transport et de médicaments, entre autres facilités. De plus, ils bénéficieront d’un suivi médical par le Dr Bernard Piat.
Pour sa part, Innodis Foundation apportera, sur un an, un soutien financier de Rs 1 000 000 sous le programme CSR. Les entraîneurs de l’AMA dirigeront les séances d’entraînements qui auront lieu au stade de Bambous à raison de trois fois la semaine.
Patrick Antonio, recteur du collège Saint Esprit Ouest, a dit souhaiter voir une réussite académique et sportive. « La victoire est une question de volonté. Il faut vouloir réussir dans ses études et dans le sport car ils sont liés. » Ces athlètes se préparent pour une carrière sportive, estime pour sa part Michael Glover, chief executive du TFES. « Innodis nous a permis d’aider les jeunes. Nous les encourageons et les guidons vers une carrière professionnelle. Les autres fédérations devraient aussi prendre part à ce projet. »
Vivian Gungaram est quant à lui d’avis que ce projet marque l’histoire de l’athlétisme dans cette région de Maurice. « Sans l’accord du gouvernement, il n’y a pas de développement dans le sport. Avec Innodis nous avons également abordé le côté académique et il n’y aura pas de lacune en ce sens non plus. »
Pour terminer le ministre Ritoo a fait part de l’importance de cet événement. « Je tiens à être présent quand des firmes privées apportent leur soutien au sport. Nous avons besoin de leur aide car sans elles ce serait impossible pour le MJS seul de faire avancer le sport à Maurice. Nous avons voulu commencer par la jeune génération car c’est à travers elle et le dévouement de ces jeunes que nous obtiendrons de bons résultats. Nous mettrons en avant les moyens nécessaires et nous souhaitons également voir une bonne performance académique. Je remercie Innodis », a-t-il déclaré.