Annoncée en primeur dans notre édition il y a une quinzaine de jour, l’attribution des bourses d’excellence qui oscilleraient entre Rs 600 000 et Rs 700 000 par année s’est désormais plus ou moins confirmée depuis lundi dernier. Le Trust Fund For Excellence in Sports (TFES), qui alloue ces bourses à l’issue d’une sélection de comité, a opté, pour sa première cuvée, pour un choix de quatre athlètes comprenant un élément féminin. En effet, les premiers bénéficiaires sont le nageur Bradley Vincent, le boxeur Kennedy St-Pierre, la judokate Christian Legentil et, la surprise du Chef…, l’escrimeur Satya Gunput. Cela a été possible grâce au soutien de la compagnie Lottotech qui a fait un don de Rs 1.5 M au TFES.
C’est donc une nouvelle étape de franchie pour le sport mauricien avec l’attribution de cette nouvelle bourse d’excellence. Les quatre bénéficiaires peuvent donc se frotter les mains car désormais ni eux ni leur fédération auront du souci à se faire pour financer les déplacements à l’étranger pour des stages ou leurs participations à des compétitions qui les mèneraient directement vers une qualification pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Aussi, ils auront certainement comme objectif de gagner l’or lors des Jeux des Iles de 2015 à La Réunion.
Michael Glover, le Chief Executive du TFES, a bien fait comprendre lors de son discours que cette bourse vise à aider les bénéficière à viser plus haut. «Lorsqu’on a fait le constat, il a été trouvé que les résultats n’étaient pas terribles et qu’il nous fallait trouver un moyen pour mieux motiver les athlètes car il est vrai que les déplacements et les stages à l’étranger coûtent excessivement chers. Nous avons discuté avec Lottotech qui a accepté de nous soutenir dans cette démarche», a expliqué Michael Glover.
Ce dernier a cité l’exemple de Stéphan Buckland comme pour bien expliquer la démarche du TFES en allouant ces bourses. « Une prépration adéquate et digne de ce nom est essentielle pour réussir à avoir sa qualification pour les JO. Un athlète doit aussi avoir une budget de plus de Rs 700 000 par an. Je dois donc remercier Lottotech, dont l’aide sera très bénéfique. La direction de Lottotech a compris que nous voulons investir dans le haut niveau et que nous visons l’excellence», a renchéri le Chief Executive du TFES.
Investissement = médaille
Le ministre de la Jeunesse et des Sports a abondé dans le même sens que Michael Glover. «Aujourd’hui le sport mauricien connait une nouvelle étape de son développement, on se dirige vers sa professionnalisation, à commencer par le foot dans un premier temps. En effet, une ligue de football professionnelle sera une réalité à Maurice d’ici quelques semaines.  Le fait que nous avons pu avancer dans cette direction est en grande partie dû au fait que le gouvernement est partie prenante du projet mais aussi en raison du financement du sport à travers le CSR que ce soit en faveur des clubs ou des fédérations», a rappelé Devanand Ritoo. Ce dernier a aussi souligné que cette nouvelle stratégie d’allocation des bourses par le TFES veut contribuer à une équation simple : investissement soutenu + athlète de haut niveau + encadrement professionnel = médaille.
Qui dit médaille, dit pas n’importe quelle médaille puisqu’avec cette course l’objectif est RIO 2016. «Il faut compter plusieurs années pour préparer des athlètes qui peuvent prétendre à des médailles aux Jeux Olympiques. Sauf dans de rares exceptions, il n’y a pas de raccourcis à ce processus. Nous voulons réaliser de belles performances à Rio en 2016 et il va falloir travailler inlassablement et dans des conditions de classe mondiale. Il n’y pas de réussite sans travail», a soutenu Devanand Ritoo.
Pour sa part, Moorgen Veeramootoo, Chief Operating Officer de Lottotech, a souligné que les Rs 1.5 M qui ont été accordées au TFES ne proviennent pas du Consolidated Fund de la compagnie, mais des fonds CSR. «Depuis notre existence nous avons dans notre ADN le sens du partage. Notre démarche envers le TFES et le sport est basée sur la solidarité envers les sportifs», dira-t-il tout en laissant comprendre que ce ne sera pas l’unique remise de chèque de Lottotech au TFES.
Dans la foulée, le TFES a aussi récompensé huit athlètes qui ont réussi d’excellentes performances depuis le début de la saison. Les récompensés sont Christophe Sophie (athlétisme), Arnaud Bignoux (athlétisme), Jesika Russun (athlétisme), Mélissa Arlanda (athlétisme), Jean Yan Carré (athlétisme), Bradley Vincent (natation), Elodie Poo Cheong (natation) et Darren Chan Chin Wah (natation).