Douze jeunes joueurs de football et leur entraineur rescapés d'une grotte en Thaïland lors d'une conference de presse après leur sortie de l'hôpital, à Chiang Rai le 18 juillet 2018. Photo Lillian Suwanrumpha. AFP

Les enfants thaïlandais évacués d’une grotte inondée, au mois de juin, ont achevé samedi une retraite de 11 jours effectuée en hommage au plongeur mort pendant l’opération de secours, a constaté l’AFP.

AFP

Âgés de 11 à 16 ans, les 12 membres de l’équipe de football des « Sangliers sauvages » étaient restés bloqués, à partir du 23 juin et pour certains jusqu’au 10 juillet, dans la grotte de Tham Luang, une des plus grandes de Thaïlande. Ils ont survécu en buvant l’eau sur les parois de la grotte, restant pendant neuf jours sans contact avec l’extérieur.

Après leur sauvetage quasi-miraculeux et une semaine à l’hôpital, ils ont été accueillis dans un monastère bouddhiste, dont ils sont ressortis samedi crâne rasé mais sans la robe de novice qu’ils portaient à leur arrivée.

Il s’agissait par cette retraite de rendre hommage à l’ancien membre des commandos de marine thaïlandais mort en posant les bouteilles d’oxygène nécessaires à leur évacuation, et d’apaiser également les « esprits » du lieu du drame, dans un pays profondément animiste, où arbres et grottes ont une âme

© AFP