Ten Gun Salute mène la chasse des challengers. Il était tout aussi appliqué quand il a travaillé.

Se succéder est la tâche qui attend Enaad au terme des 2400m du Maiden 2018. Avant lui, seul Lines Of Power a réussi cette prouesse. Tout semble réuni pour que ce cheval, qui a été champion stayer en Afrique du Sud, écrive son nom aux tablettes des exploits réalisés sur le plus vieil hippodrome de l’hémisphère Sud. Il est aussi question de la course au titre. Avec un premier dividende de Rs 1,2M, tout peut être remis en cause en attendant The SAA Cargo Princess Margaret Cup la semaine prochaine.

Si on se souvient bien, la saison dernière lors du tirage au sort des lignes, l’état-major de la casaque bleu électrique, dont le jockey Steven Arnold, avait déclaré sans ambages que la 9e ligne n’était pas importante. On avait un peu craint pour Enaad, mais il a surclassé l’opposition quand il a accéléré dans les derniers 150m. Parmi les battus, il y avait déjà Solar Star, Parachute Man Disco Al et Dreamforest. La question est maintenant de savoir si ces chevaux ont assez progressé pour améliorer leur résultat ou si le vainqueur de l’an dernier a baissé en forme. On préfère d’abord s’entretenir sur le favori.

Quand Enaad a repris la compétition cette saison, on s’était dit qu’il était dans une mauvaise situation et qu’il n’avait peut-être pas récupéré de la lourde défaite subie dans la Coupe d’Or 2017. Il s’était retrouvé à 20L de Table Bay. Mais, voilà, cinq semaines après, il est revenu à la charge et on a retrouvé un tout autre compétiteur. Il a même failli arracher la victoire à Solar Star, alors qu’il rendait pas moins de 5,5 kg à ce dernier. Depuis, il a encore progressé et sa prestation en compagnie du sprinter The Thinker a confirmé son bel état de santé. Il courra en one off et pourrait même devancer ses plus sérieux adversaires dans le parcours. Si tel est le cas, il ne faudra pas aller chercher plus loin pour trouver le vainqueur.

Ten Gun Salute mène la meute des challengers

Le challenger numéro 1 est Ten Gun Salute. Lors de la 19e journée, il était positionné devant Enaad, qui l’avait néanmoins précédé à l’arrivée. Le plus important est de savoir s’il a les 2400m dans les jambes. Une question à laquelle il n’est pas facile de répondre. Si on regarde de plus près sa dernière course, il a bien accéléré pendant un instant, avant de plafonner. Son entraîneur est confiant qu’il tiendra le parcours. Il faut peut-être souligner qu’il a été acquis spécialement pour le Maiden 2018. À l’entraînement, il a toujours été exact au rendez-vous, sauf mardi matin, quand il n’a pas paru bien réveillé. Il s’est toutefois bien repris trois jours après.

Derrière lui, on place, par ordre des chevaux qui ont paru les plus en forme à l’entraînement, Dreamforest. En comparaison à 2017, il est dans une bien meilleure forme depuis le début de la saison. Il avait été quelque peu bousculé vu qu’il était arrivé tardivement. Il a du reste remporté une course en 2018 et aurait pu doubler la mise si son jockey d’alors s’était montré mieux inspiré en fin de parcours. Il a gagné sur 2400m en Afrique du Sud et le fait de venir au finish ne pose pas de problème. Tout sera décidé à l’ouverture des stalles. Maintenant, il est un fait que l’opposition est plus redoutable, sans tenir compte que, dans son pays d’origine, il s’est illustré à Fairview, qui est considéré comme un centre où la compétition n’est pas relevée.

The Great One a fait forte impression à l’entraînement. Il avait aussi tenu tête à Table Bay, avant de courber l’échine sur 1850m. Il faut préciser qu’il avait réduit la course à un sprint. Il fait partie de ceux qui ont la possibilité d’imposer le rythme. Ce qui est important de savoir, c’est s’il possède de la tenue. Il n’a jamais évolué au-delà de 1900m. Son géniteur, Nadeem, était surtout réputé pour être un sprinter, mais sa poulinière, Heureka, a gagné jusqu’à 2200m. Il pourrait donc avoir hérité de sa tenue.
Solar Star avait terminé à un peu plus de 4L lors de la dernière édition. Sa 10e ligne peut poser un problème, dans le sens où il sera soit derrière ses plus sérieux adversaires, soit il pourrait être condamné en épaisseur si jamais il essaie de contourner ce handicap. Son entraîneur est convaincu de sa tenue. Il a déjà gagné sur 3200m en Afrique du Sud. On note aussi que quand il a été battu par Enaad sur 3000m dans son pays d’origine, il lui rendait 4,5 kg. Tout dépendra de sa position dans le parcours.

Les secondes chances

Parachute Man demeure une énigme. Il n’a jamais pu retrouver la forme qui était sienne en 2016. Il souffre de ses poumons et son entraîneur a recherché l’avis des experts en Afrique du Sud pour essayer de le soigner. Selon lui, le cheval a bien répondu aux attentes à l’entraînement. Mais, voilà, il trouve qu’Enaad ne peut être battu. On se demande alors pourquoi il a néanmoins aligné Parachute Man alors qu’il sait pertinemment que la victoire lui échappera. Le cheval démarre du numéro un à la corde et peut opter pour la course à l’avant ou se placer proche du meneur et démarrer de loin. La casaque bleu électrique a encore deux représentants, Disco Al et St Tropez. Le premier nommé en sera à sa deuxième participation. Il a enfin ouvert son palmarès au Champ de Mars et cela peut être un signe positif. Toutefois, on est convaincu qu’il aurait été battu par Dreamforest et Wild Horizon si ces derniers avaient été épargnés par la malchance.
Wild Horizon participe finalement à la course. Si on regarde de plus près les déclarations de son entraîneur, on est d’avis que ce dernier aurait préféré l’engager sur 2200m, où la concurrence est moins dure. On a aussi trouvé qu’il a été dominé par Moonrise Sensation à l’entraînement. Il faut qu’il démontre qu’il a encore progressé pour avoir le droit de lutter pour la victoire. St Tropez est un compétiteur qui a connu de bons moments dans son pays d’origine, avant de connaître une baisse de forme. Il a gagné sur 2400m en 2015 et a été confronté à la difficile transition 1450-2200m au début du mois dernier. Son entraînement s’est bien déroulé par la suite. Il affronte toutefois un lot plus redoutable et on se permet d’émettre un doute quant à ses capacités à soutenir la comparaison. De plus, son jockey n’aura pas droit à une remise au poids. Reste Our Emperor, qui avait trouvé sa seconde course après repos assez dure. Il semble s’être bien repris quand il a été mis à rude contribution lors de son galop du 21 août. Il s’est toutefois blessé dans son box peu après et peut avoir raté un autre galop important. Mais mercredi matin, il s’est bien étendu et tout porte à croire qu’il est fin prêt.

En conclusion, il faudra être fort pour contrer Enaad. Mais comme une course n’est jamais gagnée d’avance, tout reste possible.