L’adaptation mauricienne de l’oeuvre de V.S. Naipaul, “A House for Mr Biswas” intitulée “Champa Mo Gate” proposée par la troupe Shining Stars, au théâtre Serge Constantin, a été un franc succès. “Champa Mo Gate” aborde les ravages causés par l’alcool au sein d’une famille.
Le réalisateur Vikash Dookhy et le metteur en scène, Adaken Vythilingum, nous mettent en présence d’un père alcoolique, d’une mère infidèle et d’un fils coincé entre les deux. Le père fréquente une “communauté” d’ivrognes qui séduisent par leur façon de parler, l’air de rien, sur les choses extrêmement profondes de la vie. Soudés par la fraternité, ces alcooliques rejetés par la société veulent construire un nouveau monde.
Vikash Dookhy se révèle comme un chroniqueur corrosif des moeurs. Jouée pour la première fois il y a vingt ans, le texte a été modifié avec des effets techniques et “nous avons adopté un style différent avec des passages comiques pour divertir les gens, mais aussi les aider à réfléchir sur les thèmes d’actualité comme la pauvreté et la jalousie”, nous a déclaré Vikash Dookhy.