Le collectif de théâtre Les Possédés présente le 2 juin une création inspirée par le premier roman d’un des auteurs clés de la littérature contemporaine française, Laurent Mauvignier. Édité chez Minuit en 1999, Loin d’eux a été distingué à l’époque par le prix Fénéon et celui de la radio francophone RTBF. Le co-fondateur du collectif, Rodolphe Dana, propose ici une adaptation pour le théâtre au service de la langue et du caractère profondément intimiste de cette oeuvre consacrée au personnage de Luc, un jeune homme qui refuse radicalement le monde des adultes.
Lorsque Luc est parti de chez lui, ses parents, Jean et Marthe, ont pensé que c’était mieux pour eux trois. Gilbert et Geneviève, son oncle et sa tante, y ont cru également mais aucun d’eux n’a vu ce qui les menaçait : l’irréparable. Un jour, le suicide est en effet devenu le seul chemin envisageable pour le jeune homme qui a quitté sa famille en province pour tenter sa chance à Paris. Rien de la vie d’adulte ne lui a alors semblé viable. Une série de monologues s’en suivent, ceux des parents et aussi de la cousine Céline qui a peut-être été plus clairvoyante, tentant de donner sens à un deuil ineffable. L’auteur a su habiller de mots ce qui sépare tant les êtres dans une même famille, cette solitude qu’elle ne sait compenser.
Depuis 1999, Laurent Mauvignier a écrit neuf romans de la même veine que Loin d’eux, au point d’être considéré comme un incontournable du monde littéraire. Au théâtre des Possédés, dix ans plus tard, ce petit livre a pris la voix de Rodolphe Dana, qui interprète les différents personnages du texte sur un plateau dénudé où simplement la lumière définit les quelques espaces symboliques de la maison familiale où Luc a vécu. Le spectacle a été conçu pour laisser les mots s’épanouir, faire moduler les subtilités d’une écriture à fleur de peau au gré des voix humaines.
Comprendre fiévreusement
« La sensation de fluidité, déclare le comédien et metteur en scène, et de “facilité” dans le style de Mauvignier, allié à la profondeur de son propos, fait de lui, à mes yeux, l’un des meilleurs écrivains de sa génération […] L’écriture de Mauvignier ne ressemble pas à de la littérature au sens classique du terme. L’écriture de Mauvignier, je trouve, a besoin d’être dite. » Et donc acte ! Le comédien prévient encore qu’il ne s’agira pas de se plaindre et de se lamenter, mais « d’essayer fiévreusement de comprendre, fiévreusement de mettre des mots sur cette douleur qu’est la perte d’un enfant » et de continuer « malgré le pire, d’aimer la vie ».
Dans un des entretiens du quotidien Le Monde en septembre 2006, Patrick Kechichian parle du premier roman de Laurent Mauvignier en ces termes : « Sans la moindre complaisance, hors de tout soupçon de sentimentalisme ou de naturalisme, il dit la solitude et la parole manquante. Il rend sensible le silence et tous les discours qui circulent dans l’espace familial ou amical. »
Rodolphe Dana a fondé le Collectif Les Possédés, en 2002 avec Katja Hunsinger, avant d’y signer sa première mise en scène sous les auspices de Tchékhov, avec L’Oncle Vania. Il y a aussi joué, ainsi que dans une adaptation pour le théâtre d’Une Saison en enfer, puis il a mis en scène une pièce de Jean-Luc Lagarce. Depuis Loin d’eux il a aussi créé Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst ainsi que Bullet Park de John Cheever. Co-mise en scène par Rodolphe Dana et David Clavel, Loin d’eux a été créée en 2099 au théâtre Garonne à Toulouse. Elle a notamment été jouée au Théâtre de la Bastille, à Paris.