« RTSS (Rabindranath Tagore Secondary School) is an example of what education should be », a affirmé le ministre de l’Éducation et des Ressources humaines, Vasant Bunwaree jeudi. C’était à l’occasion du lancement de la traduction en Kreol morisien de Geetanjali, poésies de Rabindranath Tagore à la RTSS, à Ilot. Une traduction réalisée par l’écrivain mauricien Bhismadev Seebaluck. À cette occasion, les élèves ayant pris la filière théâtre ont également joué The Parrot’s training de Tagore.
Vasant Bunwaree loue l’éducation dispensée par le RTSS qu’il considère entière avec l’introduction des activités comme le théâtre. « The RTSS has taken the lead in the field of drama and theatre by producing plays after plays almost every year. Students at the RTSS manage their studies and activities like drama and theatre with harmony – one helping the other so smoothly », affirme-t-il.
Le ministre de l’Éducation cite l’auteur américain Leo Buscaglia qui disait : « It is paradoxical that many educators and parents still differentiate between time for learning and time for extra-curricular activities without seeing the vital connection between them. » Ainsi, commentant le conte The Parrot’s Tale, il affirme qu’il prouve que les enfants doivent pouvoir jouir de leurs années à l’école.
M. Bunwaree note que sa vision pour une éducation favorisant le développement intégral de l’enfant n’a pas changé d’un iota depuis qu’il a pris ses fonctions comme ministre. Il affirme : « Education should provide our children, both in primary and secondary schools, the opportunity to unleash their intellectual, emotional, artistic and humane potential so that they can embark on the long journey of life with confidence and poise. » D’où la raison de son « insistance pour la tenue des activités et les enhancement classes », laisse-t-il entendre.
M. Bunwaree observe que le théâtre favorise la mémorisation, le développement des aptitudes de communication et de discoursc, le travail en équipe et la confiance en soi.
Commentant la traduction de Geetanjali par Bhismadev Seebaluck, M. Bunwaree indique que ce travail est en ligne avec la politique du ministère qui a introduit « les deux langues maternelles à l’école depuis le début de l’année ». M. Bunwaree affirme souhaiter que les enfants puissent utiliser leurs langues maternelles sans préjugés. Dans quelques années, poursuit-il, le créole et le bhojpuri seront tous les deux notés aux examens du Certificate for Primary Education (CPE)
M. Bunwaree estime qu’un plus grand nombre de Mauriciens auront accès à ces poésies de Tagore avec sa traduction en créole. Vasant Bunwaree affirme qu’il croit fermement que la langue est unificatrice. Pour lui, Geetanjali recèle désormais à la fois la beauté de ses paroles et du créole. Et de terminer en citant un extrait de la traduction : « Senyer to finn fer mo leker vinn enn prizonie dan file to lamizik eternel. »