Rowin Naraïdoo a recomposé sa compagnie, L’atelier théâtre Pierre Poivre, avec des comédiens confirmés et plusieurs jeunes espoirs. Tous ensemble répètent depuis plusieurs semaines les scènes de choix du Bourgeois Gentilhomme et des Fourberies de Scapin, qu’il présente en une seule et unique pièce sous le titre « Il était une fois… Molière ». Rendez-vous est donné aux collégiens du 4 au 8 juin avec deux séances chaque jour à 10 h et 13 h à l’Institut français de Maurice.
L’Atelier Pierre Poivre s’est un peu fait oublier ces dernières années, depuis que ses principaux animateurs sont engagés au sein de l’association Tipa et interviennent dans quatre écoles primaires à temps plein. Rowin Narraïdoo a retrouvé Christophe Saint-Lambert, un ancien élève de l’atelier qui revient au pays après avoir suivi une formation aux Performing arts en Europe.
Désopilant dans la scène de la leçon de philosophie extraite du Bourgeois Gentilhomme, Christophe Saint-Lambert joue aussi le rôle du valet Sylvestre dans Les Fourberies de Scapin. Il retrouve régulièrement face à lui un comédien qui a été révélé par La cage aux folles l’an dernier en la personne de Michel Cundassamy. Étant particulièrement présent et doté d’une voix qui porte parfaitement dans l’enceinte de l’amphithéâtre, il incarne ici les personnages âgés mais assez dupes et ridicules, tels que le bourgeois Monsieur Jourdain et Géronte dans Les Fourberies de Scapin.
Madame Jourdain est interprété par Annabelle Augustin, qui laisse pendant ce temps le Kafét@ Komiko. Elle joue un rôle masculin, Argante dans Scapin. Le groupe musical Evolozik avait marqué les esprits entre autres pour son sens de la théâtralisation. Aussi n’est-il pas étonnant de retrouver Yannick Gérie, son ancien leader, dans un rôle, semblant à l’aise dans la peau de Scapin, dont il joue les facéties et fourberies avec délectation.
Moins connus en tant que tels, les autres comédiens sont : Laura Pottie, Annick Rivaud, Jonathan Racoute et Samuel Antoine. Contemporains, les costumes ont été dessinés par Yannick Gérie et  seront modifiés et accessoirisés directement sur scène pour la passage d’un personnage à un autre. D’autres représentations sont programmées au Melting Potes à Port Chambly avant que les comédiens ne s’envolent pour Rodrigues.