Cardboard Citizens présente depuis le 20 février 2010 une pièce moderne écrite et dirigée par le dramaturge Adrian Jackson, « A Few Man Fridays », au Riverside Studios à Hammersmith, un quartier de Londres. Cette pièce dramatique revisite les coulisses de l’histoire de la déportation des Chagossiens, leur exil à Maurice et les habiles manipulations des anglo-britanniques pour démembrer Maurice de son territoire chagossien. « A Few Man Fridays » raconte l’histoire de Prosper, un ancien rasta qui découvre son histoire et un sens de l’identité. Ce personnage, sans domicile, est atteint de troubles mentaux après la découverte d’un passé traumatisant (il a perdu en partie la mémoire de son île). L’histoire est fictionnalisée pour créer une pièce dramatique. La production a puisé dans les archives pour écrire le texte. Elle a aussi recours aux témoignages des Chagossiens. Des images vidéos montrant la défunte Lisette Talate, infatigable voix de la communauté chagossienne. Les questions politiques concernant le drame chagossien sont abordées par un théâtre qui prolonge ses interrogations sur la Guerre Froide, la crise de Suez, les îles Falkland jusqu’aux réfugiés palestiniens. Tous ces enjeux créant un fond tissé d’injustices, d’hypocrisie et de perte. Le théâtre d’Adrian Jackson traduit de façon éloquente la crise de l’action politique et les enjeux dans l’océan Indien.