L’avant-première de la pièce de théâtre “Nuit d’ivresse”, de Josiane Balasko – mise en scène par Philippe Houbert et Daniel Mourgues – s’est tenue récemment au théâtre Serge Constantin, à Vacoas. La représentation, d’un peu moins de deux heures, s’est déroulée devant une salle comble.
Le public a été visiblement conquis par la pièce, qui a vu le retour sur scène de Marie-Ange Koenig, Philippe Houbert, Jean-Luc Ahnee et Constantin de Grivel. Avec beaucoup d’humour, les comédiens ont joué leur rôle à la perfection. Tout au long de la pièce, les spectateurs ont en effet pu rire des malheurs de Simone, jouée par Marie-Ange Koenig, et de Jacques Belin, interprété par Philippe Houbert, sans compter les gaffes hilarantes de Jean-Luc Ahnee, le serveur du bistro, et de Constantin de Grivel, le gardien de prison. Avec un brin de folie, et surtout une bonne dose d’humour, “Nuit d’Ivresse” met en scène une histoire d’amour entre deux inconnus qui se rencontrent dans un bistro, en France. Simone est une jeune prisonnière en permission alors que Jacques Belin, lui, est animateur télé. Au programme : insultes, pleurs, rire, joie, tristesse et, au final, bien sûr, l’amour. D’un prime abord, tout oppose les deux personnages principaux. Ceux-ci ne se supportent d’abord pas, ne faisant que se disputer. Mais de fil en aiguille, aidé en cela par l’alcool, ils finissent par se trouver des points communs. La deuxième partie de la pièce met en scène le réveil difficile de Jacques, qui n’a plus aucun souvenir de sa soirée arrosée. Ses péripéties ne s’arrêtent pas là et les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Dans un langage très fleuri, agrémenté d’expressions familières, les personnages ont témoigné leur plaisir à camper leur rôle, sentiment d’ailleurs partagé par le public.
Si la pièce de théâtre est une réussite du fait de l’implication des comédiens, il faut aussi saluer la participation de Sabeer Bahadoor, Salim Duljeet, Rosida Duljeet, Zaheer Duljeet et Jonathan Chellamootoo, qui ont élaboré un magnifique décor de circonstance.