Avec la pièce The Shoe, le réalisateur mauricien Gilbert Bozelle propose un genre peu connu des planches locales : le “théâtre muet”. Par le truchement d’un one-man-show, la pièce misera sur l’expression corporelle et les interactions entre l’acteur principal, J. Prada, et les membres du public. Incursion dans l’univers réaliste du personnage Coco, le 21 novembre, au KaféT@ Komiko à Rose-Hill.
L’idée de réaliser ce projet peu commun a germé dans l’esprit du réalisateur mauricien établi en Angleterre, Gilbert Bozelle, et de l’acteur colombien J. Prada, lors de leur rencontre en Argentine au début de cette année. Ils voulaient mettre en oeuvre une pièce, plus précisément un one-man-show, qui amènerait les gens à réfléchir et à réagir uniquement à travers la gestuelle. C’est ainsi qu’est née la pièce The Shoe.
Sur scène donc, un seul homme qui aura pour tâche de communiquer avec son public sans avoir recours à la parole. “Il émettra des sons et interagira avec les membres de l’assistance à travers une série d’images qui seront projetées sur scène”, souligne Gilbert Bozelle. Une façon originale de rendre la pièce vivante car aucune parole ne sera autorisée.