Au Big Willy’s, le concept écologique est bien ancré chez les employés

Pour marquer sa différence et inciter d’autres établissements à le suivre, Big Willy’s, à Tamarin, a pris l’initiative de mener une campagne écologique sur le thème “Think Big, Act Green”. Sa mission première a été de dire non aux pailles en plastique et d’opter pour des pailles comestibles, de même que des bouteilles d’eau en verre réutilisables. La sécurité routière fait aussi partie de son programme et, le 1er décembre, sera lancée l’opération “The Big Bob”, un van de 15 places avec chauffeur qui pourra assurer le retour de ceux étant sous l’influence de l’alcool.

« Nous avons toujours été soucieux de la préservation de notre environnement dans l’exercice de nos activités. D’où notre idée de collaborer avec Cartis en vue de réduire notre consommation de plastique. Nous avons donc remplacé nos bouteilles d’eau en plastique par des bouteilles d’eau minérale en verre réutilisables. L’eau est testée et analysée tous les deux mois en vue de garantir sa qualité », explique Frédéric Berger, responsable de Big Willy’s. Celui-ci a pris pour engagement de protéger l’environnement et, comme patron de l’établissement, il a donné le bon exemple en s’orientant, il y a deux ans, vers l’écologie.

L’idée ayant fait du chemin, cette année Frédéric Berger va plus loin dans sa quête avec le démarrage des bouteilles d’eau en verre réutilisables. « Nous avons pu limiter l’utilisation des bouteilles à 50% mais il y a encore du chemin à faire pour parvenir à conscientiser tout un chacun », dit-il.

Depuis un mois, il s’est tourné vers les pailles comestibles en vue d’éviter la pollution. Ces pailles sont fabriquées à l’usine Eco Gen Products Co. Ltd sous la houlette de Patrick Vallet. Frédéric Berger explique son geste écolo de par le réchauffement de la planète, qui l’interpelle. « Il était temps de recourir à de petits efforts individuels, et ce, en adoptant de bons réflexes. Le Big Willy’s est à la fois un restaurant et une discothèque. Nous voulons briser les clichés et, pour limiter les déchets, on a choisi de travailler en étroite collaboration avec Phœnix Bev pour procéder au tri de déchets tels le plastique, les cannettes et les bouteilles », souligne-t-il.

Frédéric Berger et Laurent Gaïqui expliquant
l’effi cacité des pailles comestibles

Pour mener à bien ce projet, Frédéric a fait appel aux employés qui travaillent chez Big Willy’s. « L’écologie n’est pas un acte gratuit, il faut donner l’exemple pour que d’autres établissements suivent le pas et, comme notre clientèle est sensible à notre campagne, on a démarré par le système de filtres de Cartis. Certaines personnes sont encore réticentes envers l’eau pétillante, mais dans la guerre des bulles entre la plate et la gazeuse, 90 % d’eau sont servies en bouteille », indique-t-il.

Chaque jour dans le monde, 1 milliard de pailles, capables de remplir 258 bus, sont utilisées. Un million d’oiseaux marins et 100 000 mammifères marins et tortues de mer meurent chaque année pris au piège ou étouffés par des déchets en plastique. Lors des collectes annuelles organisées sur les plages depuis plus de 25 ans, plus de 6 millions de pailles ont été collectées et 90% des déchets dans les océans sont en plastique. Pour Frédéric Berger, ce sondage dégage des faits alarmants. « Il était urgent pour nous d’introduire des nouveautés et la paille comestible, produite par Eco Gem Product et qui résiste 35 minutes dans un cocktail, est devenue pour le consommateur un aspect plus pratique, plus fun, et plus goûteux. D’autant plus que cette paille peut être mangée par la suite ayant en bouche ce côté fondant », dit-il. Il poursuit : « Bientôt, on aura également recours à des packs à emporter écologiques et on responsabilisera aussi les gens sur la conduite après quelques verres d’alcool. Comme Big Willy’s est un restaurant de même qu’une discothèque, on mettra en place, à partir du 1er décembre, le concept “The Big Bob”, un van de quinze places avec chauffeur qui pourra déposer la clientèle à un tarif réduit dans la région de Rivière-Noire et Tamarin dans un premier temps. Il y aura aussi un renfort de deux taxis pour les plus pressés. »

Ouvert le 1er avril 2009, Big Willy’s comprend une clientèle de 70% de Mauriciens, 15% d’expatriés et 15% de touristes. Il est pourvu d’un restaurant avec un bon rapport qualité-prix, d’une discothèque et des concerts y sont souvent organisés.