Le président de la République du Gabon et sa délégation ont consacré une partie de l’après-midi d’hier à la visite de l’usine Thon des Mascareignes et du Chantier Naval de l’océan Indien appartenant au groupe Ireland Blyth Ltd.
Dans une déclaration à la presse à l’issue des deux visites, Nicolas Maigrot, CEO d’IBL a indiqué que Thon des Mascareignes emploie quelque 2 000 personnes dont 80 % de femmes. « Le président gabonais s’est montré très intéressé par cette activité qui cadre avec le Gabon émergent et veut refaire la même chose chez lui », dit-il.
La visite du président gabonais dans ces deux entreprises a été l’occasion pour les opérateurs locaux de lui montrer le savoir-faire mauricien dans le secteur du seafood et de la marine. « Pour IBL, cette visite représente la preuve incontestée de l’intérêt et de la reconnaissance de son savoir-faire par l’État gabonais. Expertise verticalement intégrée dans le secteur seafood & marine. Malgré son éloignement des zones de pêche thonière, IBL a su développer une chaîne de services intégrés et s’adjoindre les compétences technologiques et humaines qui lui permettent de créer de la valeur ajoutée. Armé de ce savoir-faire, IBL accède aujourd’hui à une nouvelle phase de développement tournée vers des partenariats ici comme ailleurs ». Nicolas Maigrot a aussi annoncé avoir conclu un accord Public/Private Partnership destiné à remettre en fonctionnement une usine de transformation de poisson à Libreville (Gabon Seafood) et, par la suite, à développer une conserverie de thon — et sa chaîne de contrôle — ainsi qu’un chantier naval.
Les travaux de réhabilitation de l’usine de Gabon Seafood sont en cours d’achèvement, les activités de transformation et de négoce débuteront le 15 novembre, a indiqué Nicolas Maigrot.