Bonne nouvelle pour les internautes : à compter du 1er décembre, il sera possible de surfer sur la toile pour moins cher. Le ministre des TICs a en effet évoqué hier une baisse de 12% à 50 % des tarifs.
Tassarajen Pillay Chedumbrum est porteur d’une nouvelle plutôt agréable pour les internautes. En l’occurrence, le ministre des technologies de l’information et de la communication (TICs) – qui s’exprimait hier après-midi lors d’un point de presse au bâtiment d’Air Mauritius (Port-Louis) – a fait savoir qu’il y aura une baisse des tarifs de 12% à 50 % sur l’Internet.
Dépendant des packages, le prix du « Home ADSL » reviendra environ 12 % moins cher, tandis qu’un megabit (MB), qui coûte actuellement Rs 1 299, passera à Rs 799, soit une réduction de 46 %. Le package de 512 K, fourni pour le moment à Rs 759, reviendra, lui, à Rs 699. Enfin, du côté des call centers et autres BPO, ces entreprises profiteront d’une baisse des tarifs Internet située dans une fourchette de 10% à 40 %.
« Opérateurs ne pli bizin prend bane bandes passantes avec Mauritius Telecom, ki ti seul fournisseur, avec l’open access policy. Emtel fine achete IRU (Indeafeasible Right Of Use) au mem titre ki MT. Li pu vane bandes passantes couma MT. Baisse du coût pu varier de 22% à 44 % moins cher ki opérateur dominant », a lancé M. Chedumbrum. Et d’indiquer que les nouveaux tarifs entreront en vigueur à partir de décembre.
Dans le souci de relancer les PME, le ministre a rappelé que les technologies peuvent générer des emplois. « En diminuant le coût de l’Internet dans les call centres et BPO, cela permettra d’augmenter les chiffres d’affaires et donc de créer de l’emploi. » Il a aussi fait ressortir que cette baisse créera un certain engouement et encouragera les investisseurs, rappelant ainsi que l’économie mauricienne ne tient pas uniquement au tourisme. « Il y a aussi les TICs, qui ont tous les atouts pour créer un environnement propice pour permettre au pays de devenir un hub technologique régional. »
Et ce n’est qu’un début. Le ministre évoque ainsi juillet 2012, date à laquelle le pays connaîtra une nouvelle baisse importante du coût des connexions, principalement du fait de l’arrivée de la fibre optique. « Le 27 janvier 2012, Optic Fibre to the Home commencera les travaux. En droite ligne avec la politique du gouvernement, nous nous assurerons que l’Internet devienne un droit pour tous les citoyens. »
M. Chedumbrum annonce aussi le lancement, le 22 décembre, d’un ICT Excellence Award, et ce dans le souci de valoriser davantage Maurice.