Une version “web mob” du portail du gouvernement (www.gov.mu) est désormais accessible sur les terminaux mobiles, à l’instar des smartphones et des tablettes. Parallèlement, le ministère des Technologies de l’information et de la Communication lance également une application pour mobiles afin d’accéder au portail du gouvernement et aux services en ligne. L’application peut être téléchargée sur Apple Store et Google Play.
Après le lancement en février 2013 du nouveau “Government Portal” de Maurice (www.gov.mu), le ministère des TIC lance une version mobile du site, de même qu’une “app” appelée « Mauritius Gov » permettant d’accéder au portail et aux 65 e-services du gouvernement. L’application peut être téléchargée depuis le magasin en ligne d’Apple et Google Play pour les terminaux utilisant le système d’exploitation Android. L’application et la version mobile du site ont été conçues par la firme mauricienne FRCI, soit le même concepteur que le nouveau portail du gouvernement. La mobile app du “Government Portal”, explique une source du ministère, a été développée pour être “mobile-friendly”. Autre avantage de l’app : un “mobile view” qui permettrait à l’utilisateur d’économiser sur la bande passante.
Pour le ministre des TIC, Tassarajen Pillay Chedumbrum, il s’agit de rendre davantage accessibles les services publics du gouvernement et de tirer avantage de la popularité des smartphones et des tablettes pour accroître l’utilisation du portail et des e-services. « À ce jour, la majorité de la connexion à l’internet se fait à travers un terminal mobile et le citoyen doit pouvoir accéder aux services du gouvernement n’importe quand et n’importe où, qu’il soit dans un autobus ou à l’étranger », explique Tassarajen Pillay Chedumbrum.
« L’utilisation des tablettes et des smartphones est en nette progression. Nous sommes en train de revoir les “mobile internet data packages” pour permettre une utilisation optimale de l’internet mobile », ajoute ce dernier. Le ministre annonce également que les services de m-payment (Mobile payment) seront accessibles fin janvier. « Il reste encore quelques détails techniques à peaufiner. Ce sera chose faite d’ici la fin du mois », promet-il.
Pour Suraj Ramgoolam, Chairman du National Computer Board, il est primordial que le gouvernement montre l’exemple par rapport à l’utilisation des applications pour mobile en vue de faciliter le quotidien des utilisateurs. Cette initiative, ajoute ce dernier, constitue aussi un moyen d’encourager les jeunes à se lancer dans le développement d’applications.
Il faut dire que le portail du gouvernement, depuis son lancement officiel, a été visité plus de 100 millions de fois. Les internautes se sont également connectés au site depuis l’étranger, soit depuis plus de 150 pays à travers le monde, indique le ministère. Le site compte plus de 75 000 Mauriciens enregistrés qui consultent le site de façon régulière ou utilisent les services gouvernementaux en ligne.