Le 19e salon Infotech a été ouvert hier, en présence des cadres du National Computer Board et de l’invité d’honneur, le ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Le salon se tient au SVICC de Pailles.
Infotech, que les instances des TIC (technologies de l’information et de la communication) présentent depuis 19 années déjà comme le « salon de l’informatique » a été lancé hier soir au Swami Vivekananda International Conference Centre de Pailles. L’invité d’honneur, le ministre des TIC Tassarajen Pillay Chedumbrum, devait en rappeler le caractère « incontournable ». Dans leurs allocutions, le directeur du National Computer Board (NCB) Dan Faugoo, le président du NCB Suraj Ramgolam et le ministre ont évoqué l’envergure du secteur.
Il semblerait que l’organisation ait, cette année, opté pour plus de sobriété, avec aucun thème spécifique retenu, quand l’an dernier Infotech affichait la prétention de « shape the digital economy ». Le salon paraît en 2012 beaucoup plus humble dans ses ambitions et semble réconcilié à sa vocation orientée plus « grand public ». Mais les critiques selon lesquelles le salon serait en fait devenu une « foire » des revendeurs d’articles informatiques demeurent. Selon certains commentaires – ils sont nombreux à critiquer, tout en souhaitant pour la plupart conserver l’anonymat – le salon semble bien inscrit dans le registre « foire ». « L’année dernière, on y trouvait même des bouilloires électriques », signale une source. En attendant l’apparition de l’hypothétique prise USB sur ces bouilloires qui viendrait “justifier” leur présence, cette année, des efforts semblent avoir été faits pour tenir l’électroménager à l’écart. Mais l’on trouve tout de même des offres de téléviseurs, notamment, signe que la “foire” n’est jamais très loin. La couverture du Mauricien de la 18e édition concluait d’ailleurs que si l’on ne pouvait pas parler de réussite à propos du « salon », on mentionnerait, à la place, qu’il s’agit d’une foire de « très bonne qualité ».
Est-ce le cas cette année ? Au vu de certains stands, un bon nombre de sociétés ont revu leur politique de visibilité. On fait plus petit. L’heure est à la sobriété.
Ceci dit, Infotech 2012 s’attend à plus de 80 000 visiteurs, comme l’an passé. Peut mieux faire ? Selon Neemalen Gopal, directeur de Leal Informatics et président de la Mauritius IT Industry Association, le « timing doit être revu ». Car, « le salon est orienté grand public mais quand on organise un événement à la porte des examens scolaires, on élimine un pourcentage de la cible visée ».
L’entrée à Infotech est gratuite. Les heures d’ouverture sont les suivantes : jeudi 13, vendredi 14 et dimanche 16 de 10 h à 19 h, samedi 15 de 10 h à 20 h.