Le nombre de souscriptions à l’Internet a augmenté de 29,7% l’année dernière, passant de 840 900 en 2015 à 1 090 300 en 2016. C’est ce qu’indique le dernier relevé publié ce matin par Statistics Mauritius concernant l’évolution du secteur des TIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) à Maurice. Ce même bilan montre que le nombre d’appels par téléphone mobile s’est accru très légèrement (+0,6%) en 2016 pour atteindre 1,473 milliard alors que le nombre de SMS, lui, a augmenté de 1,9% pour franchir tout juste la barre du milliard.
Selon Statistics Mauritius, la hausse du nombre de souscriptions à l’Internet est dans une bonne mesure attribuable à la forte progression (36,7%) des souscriptions au niveau de la téléphonie mobile. Celles-ci sont passées de 640 400 en 2015 à 875 200 en 2016 alors que les souscriptions au niveau du téléphone fixe ont augmenté de 7,3% pour atteindre 215 100. Il est estimé que le nombre de souscriptions à l’Internet par 100 habitants se situait à 86,3% en 2016, contre 66,6% en 2015. Les souscriptions concernant l’accès à l’Internet à haut débit (au moins 256 Kb par seconde) ont enregistré un taux de croissance de 30,5% pour s’élever à 863 400 alors que le nombre en débit inférieur s’est accru de 26,5% pour se fixer à 226 900. Les souscriptions basées sur le réseau mobile ont augmenté plus vite que celles basées sur le réseau fixe.
Tenant compte des données recueillies en 2014 et 2016 dans le cadre du Continuous Multi-Purpose Household Survey (CMPHS) concernant l’accès des ménages aux TIC, Statistics Mauritius rapporte que le pourcentage de ménages propriétaires d’un ordinateur est passé de 53,1% à 54,7% sur la période en question alors que, pour l’accès à l’Internet, le taux a grimpé de 52% à 63,3%. Les tarifs de connexion à l’Internet, que ce soit pour les résidences ou les entreprises, sont restés inchangés l’année dernière, Statistics Mauritius ajoutant que « overall, internet access became more affordable in 2016 than in 2015 ».
Les données de 2016 font voir qu’environ 60,5% des personnes âgées de cinq ans ou plus pouvaient utiliser un ordinateur, contre 58,8% en 2014. « Younger persons, particularly those in the age bracket 12-19 are more likely to be computer users than older ones, same as in 2014 », analyse Statistics Mauritius. Les chiffres officiels démontrent également que 53,7% des personnes âgées de 12 ans ou plus étaient des utilisateurs d’Internet en 2016, contre 46,5% en 2014. Environ 87,5% des jeunes (12-19 ans) « tend to be more online, compared to aroud 80,7% in 2014 », fait-on ressortir.
Pour ce qui est du téléphone, le nombre de souscriptions de téléphone cellulaire est passé de 1 762 300 en 2015 à 1 814 000 en 2016, les souscriptions prépayées (1 664 600) représentant un pourcentage élevé. La “mobidensity” (nombre de souscriptions de téléphone mobile par 100 habitants) est passée de 139,5 à 143,6. Alors que les tarifs téléphoniques (fixe aussi bien que mobile) sont demeurés inchangés en 2016, le nombre d’appels de téléphone mobile a été en hausse, passant de 1 465 millions à 1 473,1 millions. Cependant, la durée totale de ces appels a diminué : de 2 055,4 millions de minutes en 2015 à 1 892,5 millions de minutes en 2016. Les Mauriciens, ajoute Statistics Mauritius, ont réduit de 17,1% leur volume d’appels à l’international. Il en a été de même pour les appels reçus de l’étranger (-19,9%). Le bilan 2016 indique également que 39,1% des personnes âgées de 12 ans ou plus possédaient un smartphone, pourcentage qui a plus que doublé par rapport à 2014 (18,6%). Quant au pourcentage des ménages abonnés aux chaînes satellitaires, il s’élevait à 31,3% l’année dernière, contre 27,3% en 2015.
Par ailleurs, Statistics Mauritius fait ressortir que la contribution du secteur des TIC au Produit intérieur brut (PIB) est passée de 5,8% en 2015 à 5,7% en 2016. Le taux de croissance réelle du secteur s’est replié (de 7,1% à 5,4%) mais le nombre d’emplois dans les entreprises comptant plus de 10 employés a augmenté de 2,6% (de 15 006 à 15 390). Les exportations des services des TIC ont rapporté Rs 5,45 milliards l’année dernière, soit une croissance de seulement 0,5%.