Le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication a assisté ce matin à Ébène à une signature de contrat entre le National Computer Board et la FRCI dans le cadre de la refonte du portail du gouvernement. « Le www.gov.mu s’alignera davantage sur la philosophie de service du gouvernement », a expliqué Tassarajen Pillay Chedumbrum.
« Nous sommes satisfaits. Cette initiative reflète non seulement l’engagement du gouvernement à rendre ses services plus efficaces, mais cadre aussi avec les objectifs du Budget 2012 », a déclaré le ministre des TIC. Le portail www.gov.mu devrait, selon Tassarajen Pillay Chedumbrum, s’imposer comme le meilleur point d’accès aux informations sur les ressources et services du gouvernement. Cette adresse internet « inclura les dernières tendances au niveau du web » tout en alliant « un niveau de sécurité rigoureux ».
Le directeur exécutif du National Computer Board (NCD), pour sa part, a rappelé les objectifs du projet de refonte du portail du gouvernement. Dan Faugoo a expliqué que la réorganisation du site aidera les ministères à mieux gérer les demandes et à répondre plus promptement aux mandants. Les données, a-t-il souligné, seront véhiculées de façon plus transparente.
Dan Faugoo a aussi fait mention de l’e-participation. « Il s’agit d’encourager le retour d’informations de la part des utilisateurs, surtout qu’il y a beaucoup de citoyens non-résidents qui utilisent ce genre de facilités. » Au Mauricien, le directeur exécutif du NCD a aussi précisé que ce projet, au coût d’environ Rs 48 millions, devrait être complété par la société FRCI dans environ dix mois. « Il est essentiel que nous continuons à améliorer le portail… surtout que le trafic sur le site est de plus en plus important. 70 % des contribuables l’ont utilisé pour leur fiche d’impôts l’année dernière. »
Le www.gov.mu permet à l’utilisateur d’accéder à 64 services et offre une interaction en temps réel.