Initialement prévue pour le dimanche 28 octobre, l’école de Riche-Terre sera officiellement inaugurée ajourd’hui en présence du président de la fédération mauricienne de tir à l’arc Yousouf Bayjoo, le ministre de la jeunesse et des sports, Devanand Ritoo et le président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon.
D’ailleurs c’est ce dernier, sous la bannière de sa compagnie Pad & Co, qui a remis le terrain où va s’implanter la première école de tir à l’arc. Yousouf a en ce sens tenu à remercier le directeur de la firme de Riche-Terre. « Je remercie Philippe Hao Thyn Voon pour son soutien.Cette école s’inscrit dans la politique de la FMTA de vulgariser la discipline au travers l’île. Surtout qu’il n’existait pas à ce jour d’un centre dans la région du Nord. » Les cours se tiendront les mardis et samedis sous la direction de Jackie Tang et Thavin Soodoo. Le mardi sera reservé aux débutants alors que le samedi les plus aguéris pourront s’exercer.  Le président de la FMTA a aussi tenu à rajouter  » Cette nouvelle école nous ouvre de nouvelles perspectives notamment d’organiser des compétitions en nocturne ce qui sera certainement une première à maurice. De plus on penche sur l’idée d’une épreuve en campagne en modèle réduit sur deux kilomètres. »
Philippe Hao Thyn Voon, pour sa part,  a évoqué la volonté de la compagnie Pad & Co dans la promotion du sport.  » On a toujours travaillé avec les différentes fédérations surtout celles qui sont très motivées pour oeuvrer dans le bien-être de la discipline. Les archers ont toujours été très performants au niveau de l’Afrique et même olympique avec par exemple Véronique Levieux. Pad & Co aide les fédérations là ou le Comité olympique ne peut pas et je crois que le tir à l’arc est une discipline qui a de l’avenir. Avec notamment une douzaine de pays qui la pratiquent la qualification pour les prochains JO est envisageable. » a-t-il declaré, avant de conclure  » J’espère que la FMTA sera sérieuse et fera un bon usage du centre de Pad & Co pour avoir une belle communauté d’archers. »