Le tir à l’arc est une discipline peu répandue à Maurice, mais il compte d’irréductibles adeptes. Si pour certains l’objectif est de remporter des trophées, pour d’autres, il s’agit tout simplement de se faire plaisir. Même si cela peut égratigner leur portefeuille car les équipements sont coûteux. Maurice compte cinq clubs de tir à l’arc et environ 50 archers qui s’alignent régulièrement dans les compétitions locales et internationales.
Satyan Sumessur, qui a succédé à Keshan Goomanee à la présidence de la Fédération mauricienne de tir à l’arc (FMTA), donne un coup de main pour le coaching au sein de la Rose-Hill Association. Satyan Sumessur et ses amis archers se retrouvent chaque samedi de 15h à 18h sur le terrain de football du collège St Andrew pour les entraînements. Les archers sont munis de mallettes aux dimensions étranges, qui contiennent leurs équipements nécessaires.
L’année 2011 a été une grande source de satisfaction pour Satyan Sumessur et pour certains archers. Huit compétitions étaient au programme, la plus importante de toutes a été le tournoi ayant réuni à l’île soeur Maurice, La Réunion et la Nouvelle-Calédonie.
« J’ai bien apprécié le tournoi qui a eu lieu à La Réunion, c’était une compétition mémorable. Jean Marie Babet a fait la fierté mauricienne en terminant à la première place », confie Satyan Sumessur. David Olivier, n°2, a déjà dominé Jean Marie Babet (le n°1 local) en deux occasions.
Cette année, les championnats d’Afrique de tir à l’arc et le tournoi continental qualificatif pour les Jeux Olympiques de Londres 2012 auront lieu à Rabat au Maroc du 11 au 16 mars. C’est seulement deux archers mauriciens qui feront le déplacement avant la date prévue pour avoir l’occasion de suivre des stages de perfectionnement avant les débuts des hostilités. Véronique Levieux, n°1 locale et médaillée d’argent au championnat d’Afrique en 2010, et Jean Marie Babet, qui a quant à lui décroché la médaille de bronze en 2008, seront les représentant mauriciens sur le continent. Satyan Sumessur espère voir des représentants mauriciens aux JO de Londres.
Le tir à l’arc intéresse aussi quelques jeunes, à l’image de Kaveesh Sunasee, 19 ans et qui fréquente le Lycée La Bourdonnais. « J’ai commencé le tir à l’arc à l’âge de 14 ans. J’ai appris à aimer cette discipline. J’ai participé à plusieurs compétitions et j’ai ramené beaucoup de médailles. J’ai aussi suivi un stage en coaching en 2010. Mon but est d’aller le plus loin possible et être le meilleur », confie-t-il.
Notons que la Fédération mauricienne de tir à l’arc tiendra son assemblée générale élective le 10 mars pour désigner un nouveau comité directeur.