La Fédération mauricienne de Tir à l’arc (FMTA) a donc un nouveau comité directeur depuis samedi dernier. Yousouf Bayjoo, 48 ans et représentant le club des Archers de Stellmoor, a accédé à la présidence et succède ainsi à Satyan Sumessur. A Week-End qui l’interrogeait en fin de semaine écoulée, le nouvel homme fort de la FMTA a confié que la priorité était de relancer les compétitions.
« J’ai d’abord été membre du comité transitoire l’année dernière. Il y avait beaucoup à faire. Grâce à l’apport de plusieurs personnes pratiquant le tir à l’arc, on a préparé la nouvelle assemblée générale élective. Joseph How, lui, a été d’un apport précieux pour ce qui est de la mise à jour des comptes de la fédération. Les comptes ont ensuite été audités et soumis au Registrar of Associations. Ce n’est ainsi que samedi dernier que l’assemblée élective a pu avoir lieu », relate Yousouf Bayjoo.
« Maintenant que le comité est en place et que nous avons une équipe dynamique, nous pouvons faire bouger les choses. La priorité demeure la reprise des compétitions. C’est essentiel vu que les archers n’ont pas été en action depuis le mois d’août de l’année dernière », lance le nouveau président de la FMTA.
Celui-ci veut aussi faire connaître le tir à l’arc au plus grand nombre. « Il nous faut donner un coup de pouce au tir à l’arc. Pour ce faire, nous avons besoin des partenaires que sont le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), le Comité Olympique Mauricien (COM) et le Mauritius Sports Council (MSC) qui nous ont toujours aidés mais aussi de sponsors. Notre objectif est d’aller vers un plus grand public et faire connaître le tir à l’arc dans toutes les régions de l’île. Pour l’heure, la discipline n’existe que dans quelques régions que sont Port-Louis, Rose-Hill, Médine et Mahébourg. On voudrait que le tir à l’arc soit implanté à Flacq, dans le nord de l’île et bien sûr à Rodrigues », affirme Yousouf Bayjoo.
Celui-ci a également l’ambition de mettre en place une école de tir à l’arcafin de former les jeunes. « Il nous faut aussi accorder de l’attention à la formation des coaches. Nous n’avons à Maurice que des coaches de niveau 1 pour le moment. Il faut que ces coaches obtiennent les niveaux 2 et 3. Il faut aussi mieux encadrer nos archers de l’élite. Il faut aussi qu’il y ait un renouvellement de cette élite. Le potentiel existe. Nous voulons aussi propager le fun shooting. Je lance aussi un appel à ceux qui veulent découvrir le tir à l’arc à prendre contact avec la fédération », lâche notre interlocuteur.
Yousouf Bayjoo a aussi indiqué qu’il a s’est entretenu par téléphone avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo et qu’il compte solliciter une rencontre avec lui sous peu. « Nous sommes aussi en contact avec le COM. D’ailleurs, le secrétaire-général, Vivian Gungaram était présent à presque toutes nos réunions », précise le président de la FMTA.
Pour l’information, Yousouf Bayjoo s’est mis sérieusement à la pratique du tir à l’arc il y a environ quatre ans. « Quand j’étais jeune, je tirais avec un arc en bois. Puis, un ami m’avait offert un arc classique avec lequel je me suis essayé. Mais je n’ai débuté la pratique sérieuse de la discipline qu’il y a environ 4 ans », raconte-t-il. Il est à noter que notre interlocuteur est parmi les membres fondateurs de son club, Les Archers de Stellmoor, avec Anwar Peer et Mario Pompon.