Pour compléter l’oeuvre commencée ici, avant son départ prochain pour les États-Unis, Titane Laurent accroche ses tableaux au Vanilla Bean de Rivière Noire et procède au lancement de deux BD, Sigarette et le troisième tome de God Stuff. L’exposition sera visible du 10 au 16 décembre. L’occasion de retrouver une artiste peintre-bédéiste inspirée qui dit des choses profondes avec simplicité et humour.
Dieu n’est pas un vieux grincheux tout triste. Titane Laurent n’y croit pas. Elle en a la preuve. Ou peut-être bien qu’elle en est elle-même la preuve. Sinon comment aurait-elle imaginé la série Dieu Kiladi; God Stuff dans sa version anglaise ? Une petite rousse un peu chiffonnée, un brin espiègle, naïve d’innocence, curieuse de découvrir la vie et de comprendre ce qu’on lui dit de Dieu. Un univers épuré et coloré proche de celui de Boule et Bill, des situations à la Titeuf, le double sens et le sarcasme en moins : nous voilà embarqués dans le monde dessiné de Titane Laurent. Une histoire par planche, chacune directement inspirée de la Bible. L’artiste tente de deviner comment régirait un enfant à l’écoute des Saintes Écritures.
Good Stuff.
Pour rire, on n’a pas besoin d’être grossier, vulgaire, sarcastique ou irrespectueux. On n’est pas obligé de faire dans la satire ou évoquer la politique. Le troisième volume de God Stuff respecte ce principe. Les situations cocasses et inattendues ne manquent pas. Et on rit de bon coeur. D’où la conviction de Titane Laurent que Dieu a un sens de l’humour prononcé, puisque c’est Lui qui l’a mise dans cette voie.
Si God Stuff s’inspire directement de la Bible, ce n’est pas pour autant un album pour chrétiens. Titane Laurent a su développer une approche suffisamment ouverte pour s’adresser à tous, indistinctement de leurs convictions religieuses, de l’âge, du sexe, des autres différences… Aucune morale à en tirer, sinon l’occasion de s’arrêter un instant sur certaines phrases et, au final, passer un moment agréable avec la fillette et les autres personnages du livre.
Pour Titane Laurent, ce troisième volume a été réalisé dans un esprit différent. L’artiste a gagné en assurance et affirme s’être libérée de certaines craintes et du qu’en-dira-t-on. L’oeuvre est fraîche, vivante et innocente et sa compréhension demeure facile.
Harmonie.
Dans ses peintures non plus, l’artiste n’a pas voulu faire compliqué. C’est d’ailleurs la simplicité apparente de son travail qui fait sa grande originalité. Elle y raconte des extraits de vie. Des situations que l’on vit les week-ends ou en semaine. Elle y parle de relations humaines, de liens d’affection qui unissent les hommes, de l’art de vivre. En forme linéaire, le visage expressif, l’humain est partout présent : Titane Laurent le pose dans un cadre où il vit en harmonie avec son environnement.
Dessiner, créer. Une nécessité vitale pour Titane Laurent, un moment de méditation. Le travail prend aussi une autre dimension et de l’épaisseur, sans abuser de formes ou de couleurs. Pour cette collection, l’artiste s’est laissée largement inspirer par les préceptes taoïstes, permettant aux contraires de cohabiter pour former un tout.
Une vingtaine de ses tableaux seront exposés à partir du 10 décembre. En sus de God Stuff, Titane Laurent procédera aussi au lancement de Sigarette. Cette BD avait initialement été réalisée pour une campagne de prévention contre le tabagisme. L’artiste l’a revue pour en faire une oeuvre plus ouverte et moins agressive.
Tout au long de l’exposition, Titane Laurent sera au Vanilla Bean pour rencontrer les visiteurs, de 11h à 13h. Elle animera aussi deux ateliers de BD. Les personnes intéressées doivent préalablement se faire enregistrer sur le 251-1709.