Suite au retrait d’Easy Lover pour cause de fièvre vendredi après-midi après le délai prescrit pour accueillir l’Emergency Acceptor Ryder Cup, il n’y avait que neuf chevaux au départ de l’épreuve principale de cette sixième journée. Sur le papier, Cherish The Charm avait une belle carte à jouer après sa reprise victorieuse sur le sprint, mais il se montra nettement moins accrocheur cette fois alors que les 100m additionnels étaient à son avantage, terminant même bon dernier. La victoire est revenue à Awesome Adam, qui nous avait pourtant tapés dans l’oeil à sa dernière sortie, mais à qui on n’accordait pas une chance de premier ordre à ce niveau. C’était le premier succès de Vincent Allet dans une épreuve phare depuis celle de Streetbouncer en octobre 2015.
S’il avait eu le loisir de dicter son propre rythme à sa rentrée sur 1400m, il était évident que Cherish The Charm n’aurait pas la partie aussi facile, hier avec la présence du véloce Unbridled Joy à son intérieur. Effectivement, Teeha dut demander un effort à sa monture dans la première montée afin de s’assurer de la position tête et corde vu que le cheval de Joorawon s’était vite installé sur les barres devant Awesome Adam. Ce dernier, il faut le dire, n’avait pas démérité lors de ses deux premières tentatives, où il avait démontré des qualités de bon finisseur. De sa première ligne, il put suivre moins décroché et obtenir un parcours en or. Cherish The Charm ne put se rabattre à l’intérieur que peu après le poteau des 300m, mais comme il fallait s’y attendre, une fois les choses en main, Teeha prit le soin de réduire l’allure en espérant conserver assez de ressources pour la fin. Unbridled Joy dut être repris afin d’éviter ses talons, tandis que Chinese Gold se montra ardent.
Cependant, la progression de Netflix sur son arrière-main dans la descente contraignit le meneur à mettre un léger coup d’accélérateur dans la descente et à lancer le sprint à 400 mètres de l’arrivée. Peu après Rama déboita Gharbee, qui fut forcé d’aborder la dernière courbe en épaisseur par Chinese Gold, ce dernier abusant de la largeur de la piste. Joorawon choisit de s’infiltrer entre Cherish The Charm et Netflix, mais le passage ne s’offrit pas à lui et il dut reprendre Unbridled Joy à l’intérieur. Cette erreur permit à Awesome Adam de profiter du boulevard à la corde. Vu qu’il était déjà lancé par Wiggins, il prit facilement l’avantage avant de résister au retour de Gharbee et des autres avec une certaine assurance.
Shyam Hurchund et Yashin Emamdee ont démarré cette journée comme ils avaient terminé sa devancière, soit par la victoire de Chester’s Wish, qui était déclassé dans l’épreuve d’ouverture réservée aux coursiers n’ayant pas gagné à Maurice depuis 2016 et qui ont couru au moins cinq fois. Habitué à évoluer proche du pas, ce fils de Horse Chestnut n’eut d’autre choix que de suivre en arrière-garde de sa ligne extérieure. Il faut reconnaître qu’au poteau des 400m on ne croyait plus vraiment en ses chances, car il était toujours avant-dernier et son cavalier dut utiliser la cravache afin qu’il recolle au peloton. Heureusement pour lui, un grand passage se créa à l’intérieur de Lividus, qui s’était rapproché sur le flanc d’Emblem Royale en début de descente. Bien qu’il dut être redressé, qu’Emamdee se retrouva en déséquilibre à mi-ligne droite et qu’il s’emmêla les pinceaux sur plusieurs foulées, Chester’s Wish sortit la meilleure accélération pour confirmer sa supériorité à ce niveau. C’était sa première victoire sur notre turf. On ose toutefois croire que sa tâche aurait été moins facile si Captain’s Orders avait bénéficié d’une fin de course limpide. Son jockey, Kevin Ghunowa, attendit la ligne droite pour le lancer à la corde. Malheureusement pour lui, Emblem Royale et Billy Bojangles, qui le précédaient dans le parcours, prirent également cette option. Le gris de Vinent Allet dut être repris et redirigé à l’extérieur, mais s’en était déjà fini de ses chances. Pour avoir causé cette interférence, Jeanot Bardottier fut sanctionné d’une suspension de deux semaines, qu’il purgera toutefois concurremment avec celle qu’il écopa pour avoir gêné Craftsman et Billy Bojangles alors qu’il se rabattait à la corde au 1300m. Pour la première faute, il écopa également d’une amende de Rs 25 000. Interrogé sur la contre-performance de Vintage Angel, l’apprenti Allyhosain dira que son cheval lâcha son mors au 600m et refusa de s’employer par la suite. Un examen du cheval révéla qu’il souffrait d’arythmie cardiaque.
Mystical Twilight ?sur le fil
La deuxième épreuve donna lieu à une des arrivées les plus pointues de la journée, et qui mena à la victoire sur le fil de Mystical Twilight devant Var’s Dream. La sirène retentit peu après, les commissaires voulant revoir un incident intervenu à mi-ligne droite. Il fut établi qu’en approchant les 100m, Rumbullion versa à l’intérieur et que, peu après, Var’s Dream pencha à l’extérieur, incommodant le cheval de Jones. Après avoir pris en considération que les deux chevaux avaient changé de trajectoire et la marge à l’arrivée entre les deux chevaux, aucune action ne fut prise. S’agissant du déroulement de la course, Swapneal Rama tira profit de sa première ligne pour conserver l’avantage tête et corde face à Belicosity. Mount Hillaby fut sollicité, mais il fut condamné à suivre à l’extérieur de ces deux chevaux. Avec les false railsplacés à 4M50, il était évident qu’il s’effacerait tôt ou tard. Mystical Twilight se retrouva encore plus en épaisseur sur la deuxième ligne de chevaux dans la descente, mais Khathi prit la sage décision de reprendre légèrement sa monture à l’amorce du tournant au 600m afin de se placer tranquillement sur les barres. Vu que Rumbullion et Act Of Valor faisaient l’extérieur de Shap Shap, Mystical Twilight ne se retrouva pas trop en retrait et il eut l’avantage de parcourir moins de terrain que la plupart de ses adversaires dans le virage. Flanqué de Belicosity, Var’s Dream maintint une allure régulière. Dans la ligne droite finale, il eut tendance à verser à l’extérieur, forçant Rama à l’accompagner de la main gauche tout en essayant de le maintenir sur sa trajectoire en tirant sur sa rêne gauche. Croyant augmenter ses chances, le jockey mauricien sortit la cravache, mais de sa main droite, la seule avec laquelle il est à l’aise. Mais Var’s Dream versa brusquement sur sa gauche, forçant Rama à le redresser. N’était-ce cette faute, Amardeep Sewdyal aurait pu inscrire sa quatrième victoire 2017. Mystical Twilight en profita pour faire la différence sur la fin.
Les résultats de la cinquième épreuve furent donnés après plusieurs minutes puisque la ligne droite finale fut marquée par un incident impliquant les deux premiers. D’ailleurs, Kersley Ramsamy, qui pilotait Psycho Syd, logea une objection contre le gagnant Step To Fame pour interférence alléguée, mais les résultats furent maintenus (voir plus loin).
Pour en revenir au déroulement de la course, Streetbouncer se montra plus rapide que Step To Fame, mais le favori refit vite son retard et s’installa en tête après un peu plus d’un furlong. Victory Team était sur le flanc gauche de Streetbouncer devant Promissory. Au poteau des 600m, King’s Knight comptait environ de 4L de retard sur le groupe de tête et il précédait Psycho Syd par 2L. Ce dernier se rapprocha vivement dans la ligne droite finale, mais il versa à l’intérieur lorsque son cavalier utilisa sa cravache de la main gauche. Ramsamy changea sa cravache de main afin de rectifier sa trajectoire alors qu’il aurait visiblement pu tenter de s’infiltrer à l’intérieur du Step To Fame, mais il pencha légèrement sur sa gauche. En même temps, Step To Fame versa à l’intérieur, forçant Ramsamy à reprendre sa monture à l’extérieur. Le but arriva trop tôt pour Psycho Syd. Promissory fut, lui, incommodé à 150m du but lorsque Streetbouncer versa à l’intérieur. Par la suite, il dériva sur sa gauche sous la cravache de Goomany et échoua de très peu.
La sirène retentit avant même que les participants de la troisième épreuve eurent le temps de regagner le paddock, car les commissaires voulaient savoir si Maestro’s Salute, que l’on s’attendait à voir parmi les meneurs, avait eu toutes ses chances au départ. Il fut démontré que juste avant le départ, le représentant de Vincent Allet recula dans sa stalle et commença à se cabrer. Le handler le tenait toujours afin de le stabiliser lorsque le départ fut donné et ses deux antérieurs ne touchaient pas le sol. Ainsi, il fut établi que Maestro’s Salute fut « denied a fair start ». Il fut donc déclaré non-partant sous la règle 144 (1). Les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées, tandis que les gains sur le vainqueur chez les bookmakers furent frappés d’une déduction de 25  sous par roupie, la côte de Maestro’s Salute étant de 5 contre 2. Le cheval de Vincent Allet devra réussir un essai aux stalles avant d’être autorisé à courir à nouveau.
Doublé de Teeha
En l’absence de Maestro’s Salute, No Resistance n’eut que Schachar et Our Jet à déborder et se porta facilement en tête. Il confirma qu’il valait plus que sa dernière course, où il s’était contenté de suivre avant de se laisser prendre de vitesse au démarrage par son récent vainqueur Jay Jay’s Wild. Une fois les choses en main, Nishal Teeha prit le soin de réduire l’allure au maximum. En jetant un coup d’oeil au chronomètre — il réalisa 37.19 entre les 1200m et les 600m, soit 1 seconde de plus qu’Emblem Royale sur la partie correspondante de l’épreuve d’ouverture — il était clair que No Resistance serait difficile à rattraper. Ce manque de rythme desservit Schachar et des autres finisseurs, qui se firent prendre de vitesse lorsque le sprint fut lancé à la route avec l’attaque du nouveau Orange Tractor, qui s’était montré ardent dans la descente. La surprise faillit venir d’Our Jet, qui avait été confié à Jameer Allyhosain afin de bénéficier de sa décharge de 4kg, mais malgré sa fougue, l’apprenti pêcha par manque de métier dans son duel face à Nishal Teeha.
En l’absence de Lerana, Teeha ne laissa pas passer sa chance pour réaliser le doublé pour le compte de Gilbert Rousset avec Count Henry, qui avait surclassé ses adversaires à ses débuts. Dans l’entourage du favori, on craignait juste que ce 3-ans ne souffre du second run after rest syndrome. Count Henry confirma que ses débuts victorieux n’étaient pas le fruit du hasard même s’il dut puiser dans ses réserves pour l’emporter. La présence de Bridegroom Bertie en troisième épaisseur força Teeha à lancer sa monture encore plus à l’extérieur à 350m de l’arrivée. Rock On Geordies avait déjà pris le first run sur lui et fit illusion à mi-ligne droite, mais Count Henry grignota du terrain à chaque foulée au milieu de la piste pour doubler la mise. Suite à une enquête sur un incident intervenu aux abords du 1200m, Jeanot Bardottier reçut une amende de Rs 25 000 après avoir plaidé coupable sous le règlement 160 A (d) « for failing to take the necessary steps to ensure that his mount did not intimidate Duke The Duke ». Le cavalier mauricien pourrait se présenter à nouveau dans la chambre des commissaires mardi matin pour avoir trop réduit l’allure une fois en tête.
Dustan à 39-1
The Top FM Cozé Do Mo Pep Cup était une des épreuves les plus ouvertes de la journée, car aucun adversaire ne se démarquait vraiment du lot. Certes, Jay Jay’s Wild restait sur une victoire, mais c’était dans une classe nettement inférieure après qu’il eut le loisir de dicter son propre rythme. On était conscient que la présence des véloces The Big Easy et Kemal Kavur allait lui compliquer la tâche. Effectivement, Jay Jay’s Wild dut user de son bon pas initial pour conserver l’avantage face à ces deux chevaux dans la première montée. Kemal Kavur lui maintint une certaine pression tout au long du parcours, assurant un bon rythme pour les finisseurs. Là, on pensait surtout à Sir Earl Grey, Castle, Buffalo Trip, Phiri Kwatile et à un dégré moindre Dustan, qui était offert à Rs 4 000 pour une mise de Rs 100. La doublure de Ramapatee Gujadhur effectuait sa reprise avec la compétition cette saison et était confiée à Rama. Castle est celui qui fit la meilleure impression dans la dernière courbe et mit le nez à la fenêtre à mi-ligne droite, mais à l’extérieur complètement, on pouvait voir la progression de la casaque bleu électrique de Dustan, qui sortit un coup de reins dévastateur pour mettre tout le monde d’accord.
La victoire de Seeking The Dream dans la septième épreuve ne constitue pas une surprise dans la mesure où le cheval de Patrick Merven était aligné sur son parcours de prédilection après deux premières sorties sur des distances trop courtes pour ses réelles aptitudes. En évidence lors de ses derniers galops basés sur l’endurance, Seeking The Dream sortit une belle accélération pour revenir sur Seven Carat. Ce dernier montra ses limites sur la distance tout comme Harryhopeithappens qui n’avait pas fait preuve de tenue dans le passé. Aspara également sortait d’un 1400m à un 1850m, parcours sur lequel il était aligné pour la première fois. Ses chances n’étaient pas évidentes d’autant qu’il n’avait pas bénéficié d’une préparation adéquate après un repos d’un mois. Sans doute, peut-on s’attendre à des progrès de sa part avec cette course dans les jambes. En revanche, les 1850m convenaient pour une reprise pour Saarikh qui avait gagné sur 2400m en Afrique du Sud. Il conclut honorablement pour prendre la deuxième place.