Total Mauritius a lancé hier sa campagne sur la sécurité routière à l’intention des élèves de la Form IV de 373 collèges de Maurice, de Rodrigues et d’Agalega. Cette initiative s’inscrit en marge de son projet CSR. Ben Buntipilly, conseiller spécial au Prime Minister’s Office (PMO) en matière de sécurité routière, et M. Muthy, directeur de la zone 1 au ministère de l’Éducation, étaient présents.
18 000 élèves seront sensibilisés en se voyant remettre un kit pédagogique d’apprentissage au bon geste de la sécurité routière. « En tant que fournisseur de carburant, il nous incombait de nous impliquer dans un projet CSR touchant à la sécurité routière. Nous y avons beaucoup travaillé avec la collaboration du ministère de l’Éducation et de Ben Buntipilly afin de proposer un kit adapté à l’âge des enfants ciblés et à la formation des enseignants afin qu’ils puissent expliquer aux enfants les bons gestes. Ce kit pédagogique contient deux méthodes d’apprentissage, une théorique avec des exercices simples et une pratique avec des panneaux que les enfants peuvent disposer pour simuler une route. Je pense qu’il est important que les collégiens en  form IV aient déjà une notion de la sécurité routière », a expliqué Anne-Solange Renouard, directrice générale de Total Mauritius.
« Le gouvernement fait énormément en matière de sécurité routière. Depuis janvier, nous avons pu constater une diminution du nombre de décès sur les routes par rapport à l’année dernière. Il faut aussi saluer l’engagement de Total Mauritius dans la sécurité routière car cela montre que nous ne sommes pas seuls dans notre combat pour une meilleure qualité de vie sur nos routes », a de son côté déclaré Ben Buntipilly. À une remarque concernant la loi sanctionnant l’utilisation du portable par les piétons, le conseiller spécial au Prime Minister’s Office (PMO) a observé : « Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’appliquer cette loi. Nous avons mieux à faire. Il vaut mieux concentrer nos énergies dans des lois plus importantes comme le port du gilet fluorescent pour les motocyclistes qui sera obligatoire en janvier 2014. Nous allons continuer en ce sens afin de trouver des solutions durables. »