Total Mauritius a organisé hier une visite de ses installations sur son site industriel du dépôt de Chaussée Tromelin dans le port. L’occasion pour la compagnie pétrolière de présenter ses différentes mesures et installations prévues pour minimiser les risques d’accidents et optimiser la sécurité sur le site. Rs 300 M ont été investies au cours des six dernières années dans ses installations clés, du stockage à la distribution en passant par l’acheminement des produits pétroliers et gaziers.
Pour marquer la Journée Mondiale de la Sécurité ayant pour thème « Face aux risques au travail, osons intervenir », Total a proposé hier une simulation d’incendie sur l’un de ses réservoirs. Les employés de cette compagnie pétrolière ont fait une démonstration aux invités présents — dont les ministres Shakeel Mohamed (Travail, Relations industrielles et Emploi) et Devanand Virahsawmy (Environnement), ainsi que Maurice Allet, Chairman de la Mauritius Ports Authority — des manoeuvres et actions prises en cas de sinistre. Ainsi, si un incendie se déclare dans un des réservoirs, la première démarche consiste à y injecter de la mousse, avant de refroidir les autres réservoirs, évitant ainsi la propagation du feu. Les autorités concernées sont prévenues simultanément de la situation, sans compter le déclenchement des autres manoeuvres et mesures de sécurité concernant les employés de la compagnie.
L’entreprise pétrolière, qui emploie 192 personnes, a investi au cours de ces six dernières années près de Rs 300 millions tant dans la sécurité industrielle et des personnes que dans la protection de l’environnement. Total a en effet investi dans plusieurs projets tels que des cuvettes de rétention étanches dans les Tank Farms, l’optimisation du système défense contre l’incendie dans les dépôts, de nouveaux standards pour les stockages d’hydrocarbures liquides et GPL, la récupération et le traitement des eaux huileuses, la sécurité des postes de travail du centre de remplissage GPL, le remplacement des systèmes électriques et instrumentation, des cuves double enveloppe dans les stations-service et chez les clients industriels.
Compte tenu de la nature des activités et des produits, cette compagnie pétrolière affirme que la santé et la sécurité constituent une priorité absolue, Total ayant à coeur la protection des collaborateurs, des personnels contractés, des riverains des sites et de ses clients. Lors de son allocution, le directeur de Total Mauritius François de Charnacé a mentionné la sécurité politique de la compagnie qui s’articule autour de quatre axes : la création d’une culture de sécurité, l’application des installations selon les standards de sécurité internationaux, la formation du personnel à la théorie, à travers des exercices pratiques et des scénarios de crise et la mise en oeuvre d’un système de management de sécurité. Chaque année, la compagnie investit Rs 4 M dans la formation de ses employés en matière de sécurité interne. Elle a également initié « 12 règles d’or de la Sécurité » pour appuyer ses démarches d’identification des dangers et de maîtrise des risques. Des sessions de sensibilisation sont organisées dans les centres communautaires et chez les clients industriels.
Par ailleurs, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Sécurité, Total Mauritius a publié un livret destiné aux employés afin de développer une culture de sécurité au sein de l’entreprise. On y trouve, entre autres, les consignes à adopter pour une bonne maîtrise des risques telles que la manutention, le risque routier, l’ergonomie du poste de travail, le risque sonore, etc.